Et si vous buviez du café pour réduire les risques de développer la maladie d’Alzheimer ?

Saviez-vous que boire régulièrement du café pourrait réduire vos risques d’avoir un jour la maladie d’Alzheimer ? En tout cas, c’est ce qu’ont déclaré les scientifiques de The Institute for Scientific Information on Coffee dans un récent rapport.

Durant leur étude, les chercheurs de l’institut ont procédé à l’analyse des résultats de recherches précédentes portant sur le rôle des composants alimentaires dans la réduction des risques de troubles incluant la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Crédits Pixabay

Suite à l’analyse, les scientifiques ont découvert qu’une grande consommation de café diminuerait les risques de développer ces maladies, et soulagerait également les symptômes.

Des maladies encore impossibles à traiter

Selon les explications du docteur Elisabeth Rothenberg, environ cinq tasses  de café par jour pourraient prévenir les troubles neurodégénératifs. D’après ses dires, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson sont des maladies capables de changer considérablement les conditions de vie d’une personne. Elles peuvent ainsi influer directement sur la capacité fonctionnelle du patient ainsi que sur son bien-être. Cependant, il n’existe pas encore de traitement curatif efficace pour les soigner.

Même si l’on ignore encore le lien entre la consommation de café et ces types de maladies, les scientifiques espèrent que ces résultats ouvriront la voie vers des recherches beaucoup plus approfondies sur les propriétés du café et sur ses bienfaits sur la santé.

L’alimentation, une piste intéressante ?

Pour être en bonne santé, avoir une hygiène de vie saine est la meilleure méthode à adopter, à commencer par une alimentation saine et équilibrée.

De nombreuses études ont déjà été menées sur l’impact du mode de vie,  dont l’alimentation, sur la santé. À titre d’exemple, certaines études suggèrent que le régime méditerranéen fait partie des plus intéressants en termes d’alimentation.

Bien que les résultats des recherches effectuées par les scientifiques de The Institute for Scientific Information on Coffee soient pertinents, ils ont déclaré qu’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives quant à la relation de cause à effet entre les facteurs alimentaires et le risque de développer les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Des recherches supplémentaires et plus approfondies sont ainsi nécessaires pour compléter les données obtenues lors de cette étude.

Mots-clés cafésanté