Et si vous pouviez vous aussi contrôler vos rêves ?

La capacité à pouvoir contrôler ses rêves est une compétence que plus d’un souhaite acquérir. Dernièrement, les scientifiques y accordent une attention particulière et pensent qu’elle pourrait révéler de nouveaux secrets sur l’homme. En identifiant l’activité cérébrale qui donne lieu à la conscience accrue dans les rêves lucides, ils espèrent répondre à des questions fondamentales sur la nature de la conscience humaine.

Une femme en train de rêver dans les nuages

L’intérêt accordé aux rêves lucides a grandi au point où un seul subreddit concernant le sujet compte plus de 400.000 membres. Tandis que la plupart y trouvent du divertissement, d’autres y cherchent une façon d’augmenter leurs compétences réelles à travers des exercices virtuels.

Le fait de pouvoir prendre conscience de soi pendant un rêve a représenté le point de départ de toutes les nouvelles réflexions de cette communauté. Bien évidemment, de nombreuses études ont été réalisées pour approfondir leur théorie.

Tout se passe dans le réseau frontopariétal !

Afin d’en savoir plus sur les rêves lucides, un participant qui en fait souvent a été soumis à un exercice. L’exercice consistait à déplacer son regard de gauche à droite chaque fois qu’il s’éveillait dans son rêve. Il s’agit d’un mouvement de rêve connu pour se matérialiser dans la vie réelle. Les scientifiques ont pu identifier le moment où il devenait lucide en se servant de scanners cérébraux.

Ces appareils ont mis en évidence une activité accrue dans le réseau frontopariétal, ensemble d’organes moins actifs pendant un sommeil paradoxal normal. Les scientifiques ont conclu que le réseau frontopariétal est interpellé par l’homme chaque fois qu’il prend conscience de lui et qu’il réfléchit.

Dans la même optique, le chercheur Giulio Tononi et le spécialiste de la conscience Baird ont examiné le cerveau de personnes faisant plus de trois rêves lucides par semaine. Ils ont constaté que de façon générale, une meilleure communication existait entre ses différentes régions du réseau frontopariétal. Cette différence semblerait avoir facilité la prise de conscience pendant le sommeil chez ces individus.

« Il existe un groupe de caractéristiques de haut niveau, qui semblent être très étroitement associées à ce que nous considérons comme la conscience humaine, et qui réapparaissent lors du passage d’un rêve non lucide à un rêve lucide. »

Dr Benjamin Baird, chercheur au Center for Sleep and Consciousness de l’université du Wisconsin-Madison

Et si faire des rêves lucides était à la portée de tout le monde ?

En s’appuyant sur leurs travaux de recherches, les scientifiques se sont rendu compte que le rêve lucide peut s’apprendre. Pour ce faire, la technique la plus utilisée est le test de réalité. Elle consiste à se demander régulièrement tout au long de la journée si l’on est dans un rêve. L’objectif est que l’opération se répète pendant un vrai rêve.

D’autres scientifiques supposent qu’il est possible d’utiliser d’autres techniques pour faire un rêve lucide. Il s’agit principalement de l’induction mnémonique, de la technique du Wake Back To Bed (WBTB) et de la consommation modérée de galantamine.

Mots-clés consciencerêves