Et si vous veniez survoler Tchernobyl ?

Tchernobyl est sans doute une des pires catastrophes de ces dernières décennies, une catastrophe à l’origine de la mort de milliers de personnes. Ukrainian International Airlines, de son côté, semble y avoir vu une bonne manière de se remplir les poches. La compagnie aérienne organisera en effet ce 25 avril un survol de la zone.

Du moins pour celles et ceux qui en ont les moyens. Le billet coûte en effet 2 970 hryvnias, soit une centaine d’euros.

Image par StudioKlick de Pixabay
Image par StudioKlick de Pixabay 

Une manière comme une autre de commémorer le 35e anniversaire d’un accident nucléaire qui a ruiné la vie de beaucoup trop de personnes.

Tchernobyl, une catastrophe qui est encore dans tous les esprits

L’histoire, vous la connaissez déjà. Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 voit sa puissance augmenter de façon significative et imprévue. Très vite, la situation devient incontrôlable et déboucle sur la fusion du coeur, suivie d’une explosion et de la libération d’importantes quantités d’éléments radioactifs dans l’atmosphère. Ce fameux nuage qui, d’après les pouvoirs publics de l’époque, s’était tranquillement arrêté à nos frontières.

Les conséquences de l’accident ont été proprement catastrophiques. Plus de deux cent mille personnes ont été évacuées. Le nombre de morts, lui, diffère d’une source à l’autre. Si les agences onusiennes ont fait état de 60 à 4 000 décès, beaucoup d’agences et de spécialistes estiment que ces chiffres sont bien en dessous de la réalité.

D’autant que l’accident n’a pas uniquement eu des répercussions sur les personnes qui se trouvaient sur place à ce moment. Les éléments radioactifs relâchés dans l’air se sont répandus à travers les territoires. Des éléments extrêmement dangereux pour la santé.

Toujours est-il que la catastrophe de Tchernobyl a aussi donné vie à un business juteux : le tourisme. Flairant le bon coup, ces dernières années, de nombreuses agences ont commencé à organiser des expéditions sur place afin de permettre à tout un chacun d’éprouver physiquement la catastrophe et son impact sur la région entourant la centrale.

Un survol de la zone pour “fêter” le 35e anniversaire de la catastrophe

Ukrainian International Airlines, de son côté, a pris le problème sous un angle un peu différent. Plutôt que d’amener des touristes sur place, la compagnie aérienne a opté pour une formule plus originale en proposant un survol de la zone.

Comme le rapporte CNN, le vol est prévu le 25 avril, soit la veille de l’anniversaire de la catastrophe. Pour une centaine d’euros, les participants obtiendront une place à bord d’un avion Embraer 195, un avion qui décollera de Kiev et qui ira vers le nord pour survoler la centrale de Tchernobyl ainsi que la ville de Pripyat.

Ceux qui le souhaitent pourront aussi visiter la cabine de pilotage et même prendre un selfie avec le commandant de bord. Et bien sûr, une collation leur sera servie afin qu’ils puissent apprécier le spectacle le ventre plein.

D’après les organisateurs de l’expédition, l’avion restera à bonne distance de la centrale pour éviter d’exposer ses passagers. CNN rappelle également que le tourisme autour de Tchernobyl a été mis à mal par la pandémie mondiale, avec “seulement” 32 000 personnes qui ont visité la zone d’exclusion en 2020. Soit 72 000 de moins que l’année précédente.

Rappelons que Tchernobyl pourrait être bientôt inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est en tout cas ce que souhaite l’actuel ministre de la Culture ukrainien.

Mots-clés tchernobyl