Etat de Géorgie : Un poisson à tête de serpent menace les espèces indigènes

Le Département des Ressources Naturelles de l’Etat de Géorgie est actuellement en alerte suite à un événement inquiétant qui s’est déroulé récemment dans la région.

Durant la semaine du 7 octobre, un pêcheur à la ligne a en effet attrapé un poisson à tête de serpent nordique dans un étang privé. Cette espèce est en fait connue pour être particulièrement dangereuse pour les espèces indigènes.

US Geological Survey

D’une taille assez imposante, le poisson à tête de serpent peut mesurer jusqu’à un mètre de long et est capable de survivre longtemps en dehors de l’eau en respirant de l’air. L’animal est aussi réputé pour sa voracité, ce qui constitue une véritable menace pour les autres espèces surtout les autochtones.

D’après la description de l’United States Geological Survey, l’espèce peut survivre jusqu’à quatre jours hors de l’eau. D’autre part, les jeunes sont capables de migrer en se déplaçant sur la terre ferme.

Une alerte générale contre le poisson à tête de serpent

Peu après le signalement de la présence de l’espèce invasive dans l’étang, le Département des Ressources Naturelles de la Géorgie a publié une alerte afin de lutter contre elle. Des instructions ont même été données aux personnes qui en attrapent.

Le département demande ainsi à tous ceux qui les croisent de tuer immédiatement les poissons à tête de serpent puis de les congeler. Il est également important de signaler la présence de ces poissons au Wildlife Resources Division Fisheries Office.

Comment est-il arrivé dans les eaux de la Géorgie ?

Originaire de Chine, le poisson à tête de serpent a déjà été signalé dans plusieurs États américains incluant le Maryland, la Californie, l’Arkansas et la Virginie. Selon les suppositions, ces poissons auraient été illégalement relâchés dans la nature par des marchands de poissons ou par des propriétaires d’aquarium.

Matt Thomas, chef du secteur pêche du Wildlife Resources Division, a déclaré que des études étaient maintenant en cours afin de déterminer si les poissons à tête de serpent se sont propagés à partir de ce plan d’eau. Il espère ainsi qu’ils pourront les empêcher de se disperser dans d’autres points d’eau de la Géorgie.

Bien que les poissons à tête de serpent soient un danger pour les espèces natives, il semblerait qu’ils soient comestibles avec un goût assez délicieux.

Mots-clés animaux