Etats-Unis : 100 000 décès enregistrés par an à cause d’un produit chimique ?

Les phtalates constituent un groupe de produits chimiques utilisés dans de nombreux domaines. On les retrouve aussi bien dans la fabrication d’objets en plastique que dans la cosmétologie. Mais selon une étude récemment publiée dans la revue Environmental Pollution, l’exposition quotidienne aux phtalates serait à l’origine d’environ 100 000 décès par an aux États-Unis. L’étude a été menée par des scientifiques du Grossman School of Medicine de l’Université de New York.

Les phtalates sont connus depuis plusieurs années pour être des perturbateurs hormonaux, affectant principalement le système endocrinien. Le problème, c’est qu’ils sont présents dans un large éventail de produits comme les jouets, les vêtements ou encore les shampooings.

Crédits 123RF.com

Selon les chercheurs, les personnes âgées seraient les plus vulnérables aux effets nocifs des phtalates.

Une relation avec les maladies cardiaques

Les résultats de l’étude ont révélé un lien inquiétant entre les phtalates et certaines maladies, dont le diabète, l’obésité et les maladies cardiaques. Selon le rapport, les toxines peuvent pénétrer dans l’organisme par le biais des articles qui contiennent ces produits chimiques.

Au cours de leurs travaux de recherche, les scientifiques ont étudié le cas de 5 000 adultes, âgés de 55 à 64 ans. Ils ont trouvé que plus les personnes présentaient une concentration élevée de phtalates dans leur urine, plus elles étaient susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque. Par contre, une quantité élevée ne semblait pas augmenter les risques de décès par le cancer.

Leonardo Trasande, auteur principal de l’étude, a toutefois indiqué que celle-ci n’établissait pas une relation directe entre l’exposition aux phtalates et la mort. On ne sait pas encore comment fonctionnent exactement les mécanismes biologiques spécifiques de cette relation.

D’autres effets néfastes des phtalates

À part la relation qui existe entre le développement de maladies cardiaques et les phtalates, ces derniers sont également connus pour être à l’origine d’autres types de maladie. Des études antérieures ont mis en relief leur lien avec plus de 10 000 décès par an chez les hommes. Ces décès seraient associés à une réduction du taux de testostérone.

Trasande a déclaré que leur étude démontre à quel point l’impact des phtalates sur la société est beaucoup plus lourd que ce qu’ils avaient pensé au départ. Selon ses dires, limiter l’exposition à ces produits chimiques contribuerait indéniablement à préserver le bien-être de la population. Cela permettrait également de réduire les dépenses financières liées aux soins médicaux. Selon le rapport, la perte économique due aux phtalates serait de 40 à 47 milliards de dollars, ce qui est quatre fois plus élevé que ce qui avait été estimé.

 

Mots-clés maladiesphtalates