Etats-Unis : Beaucoup de personnes utilisent mal l’eau de javel et les désinfectants pour lutter contre le Covid-19

Une enquête récente effectuée aux États-Unis a montré que certaines personnes utilisaient l’eau de javel et certains types de désinfectants de façon inappropriée pour éviter d’être infectées par le coronavirus.

Selon le rapport, quatre personnes sur 10 auraient ainsi procédé à des pratiques dangereuses en utilisant ces produits.

Crédits Pixabay

Le CDC ou Centers for Disease Control and Prevention a noté que depuis l’arrivée du Covid-19 aux États-Unis, les appels vers les centres antipoison sont de plus en plus nombreux, notamment à cause de l’exposition aux produits de nettoyage ménagers.

Pour connaître le niveau de connaissance générale de la population sur la sécurité du nettoyage domestique, des chercheurs ont effectué une enquête en ligne auprès de 500 adultes résidant aux États-Unis. Ils ont ensuite analysé les données avec une technique statistique appelée « Weighting » pour que leurs échantillons  puissent représenter la population américaine.

Des lacunes sur les connaissances générales

Selon le rapport qui a été publié le vendredi 5 juin dernier dans la revue du CDC Morbidity and Mortality Weekly Report, la plupart des participants savaient comment nettoyer correctement ou encore quels étaient les mesures de sécurité à suivre durant et après le nettoyage.

Les scientifiques ont par contre remarqué que beaucoup ignoraient la nature de certains produits chimiques qu’ils utilisaient et le danger que ces derniers pouvaient représenter pour la santé. Selon l’article, les deux tiers des participants ignoraient par exemple que le mélange de l’eau de javel avec le vinaigre pouvait causer des problèmes respiratoires et provoquer une irritation des yeux, du nez et de la gorge.

À lire aussi : Covid-19, quelques conseils pour faire ses courses en toute sécurité

Des pratiques non recommandées

D’après le rapport, 19 % des participants ont avoué avoir utilisé de l’eau de javel pour nettoyer des fruits et légumes alors que cette pratique est totalement déconseillée, l’ingestion de l’eau de javel étant particulièrement dangereuse.

D’autre part, 18 % des personnes sondées ont déclaré avoir employé des produits destinés au nettoyage ménager ou des désinfectants directement sur leurs mains ou sur leur peau. Une personne sur dix a même dit avoir vaporisé un spray nettoyant ou désinfectant sur leur corps tandis que 4 % des participants à l’enquête ont déclaré s’être gargarisés ou avoir bu de l’eau de javel diluée pour se protéger du coronavirus.

Dans leur rapport, les chercheurs ont signalé que ces pratiques augmentaient les risques d’un développement de lésions au niveau des tissus. De ce fait, elles sont absolument à éviter.

Selon les auteurs de l’article, « les messages de prévention du Covid-19 devraient mettre l’accent sur des pratiques sûres et fondées comme le nettoyage fréquent des mains ». Les chercheurs ont aussi insisté sur le fait qu’il est tout aussi important d’informer les gens sur les pratiques à haut risque liées à l’utilisation de produits ménagers.

À lire aussi : Covid-19, faut-il désinfecter ses courses ?