Etats-Unis : Des médecins ont réussi à extraire une tumeur de la taille d’un melon du cou d’un patient

Le cancer fait actuellement partie des maladies les plus craintes vu qu’il est généralement difficile à traiter. Il peut se présenter sous différentes formes et peut toucher différents organes. Pour le sarcome pléomorphe ou cancer des tissus mous, l’évolution de la maladie est très rapide, notamment la croissance rapide de la tumeur dans une partie du corps.

Celle-ci peut aussi se répandre dans d’autres endroits de l’organisme.

Crédits Pixabay

Récemment, un cas de sarcome pléomorphe a été observé chez un homme de 81 ans vivant aux États-Unis. Les médecins ont diagnostiqué la maladie chez Milton Wingert en  mai dernier. Au moment du diagnostic, la tumeur avait  la taille d’une tomate cerise située au niveau du cou de l’homme.

Au fil des semaines, la tumeur n’a cessé de grossir jusqu’à avoir la taille d’un melon vers le début du mois de novembre.

Une évolution rapide de la maladie

Au moment du diagnostic initial, Wingert pouvait encore dissimuler le gonflement sur son cou avec une écharpe. Un mois plus tard, celui-ci avait la taille d’une pomme. L’homme a alors décidé de voir un médecin afin d’enlever la tumeur en pleine croissance.

Le premier médecin qu’il a rencontré a déclaré que l’opération était trop risquée, car la masse s’était développée autour de son artère carotide, le vaisseau sanguin qui transporte le sang vers le cou, le visage et surtout le cerveau. Un mois plus tard, Wingert a consulté un second médecin qui lui a annoncé le même pronostic que précédemment.

L’homme a continué à aller dans différents hôpitaux pour consulter plusieurs médecins, sans succès. « Je commençais à m’inquiéter et à me demander quand j’allais subir l’opération » a-t-il déclaré. Pendant ce temps, la tumeur ne cessait d’augmenter jusqu’à atteindre la taille d’un petit melon.

Une opération s’impose

En début novembre, Wingert a fait la rencontre du docteur Nazir Kahn, chirurgien spécialisé dans les opérations au niveau de la tête et du cou au sein de l’hôpital Mount Sinai à New York. Le chirurgien a accepté de procéder à l’opération, car il craignait que la tumeur ne finisse par empêcher Wingert de respirer correctement si elle continuait de grossir. Selon lui, c’était sans doute la tumeur la plus volumineuse qu’il ait jamais opérée.

L’intervention chirurgicale a été effectuée le 5 novembre dernier et s’est avérée être un succès. Selon Kahn, elle a duré environ sept heures, moins de temps que prévu, car ils n’ont pas eu besoin de reconstruire des régions du cou du patient.

Wingert a quitté l’hôpital quelques jours après son opération et il est actuellement en pleine convalescence chez lui. Toutefois, l’homme doit encore subir un traitement contre le cancer dans les prochains mois.

Mots-clés santé