Etats-Unis : des élèves arrêtés pour des pranks de très mauvais goût

Un élève de 13 ans du lycée Pryor Middle School, en Floride, a été arrêté mardi soir accusé d’avoir menacé de tuer ou de blesser physiquement d’autres élèves dans un message posté sur les réseaux sociaux disant : « Je veux tirer sur une école ».

Une blague, selon les dires du jeune garçon. Mais par ces temps qui courent, ce type de blague ne passe visiblement pas aux USA.

Revenge Porn France

Une blague qui passe mal

Le message envoyé sur Snapchat contenait la photo d’un fusil d’assaut M4 avec les mots : « Je vais tuer des gens, je veux tirer sur une école et faire le round 2 de Floride », rapporte un communiqué du bureau du shérif du comté d’Okaloosa (dans l’État de Floride).

Le garçon a dit qu’il essayait juste de faire une blague, qu’il n’avait pas d’école spécifique en tête et ne sous-entendait rien par ses propos, indique son rapport d’arrestation. Il a déclaré avoir pris l’image de l’arme sur Google images. Le poste de Snapchat aurait été envoyé en tant que poste de groupe, mais l’un des destinataires l’a signalé.

Le garçon est le troisième élève arrêté par le bureau du shérif du comté d’Okaloosa depuis le mois d’octobre dernier concernant des menaces de fusillade dans les écoles. Bien que les fautifs aient dit qu’ils ne faisaient que plaisanter, le bureau du shérif a une politique de tolérance zéro vis-à-vis des publications de menace de violence dans les écoles.

D’autres cas d’arrestation d’élèves pour “blague” de fusillade

Mercredi, un étudiant de Milton High âgé de 16 ans a frappé à la porte d’un enseignant en criant “fusilleur d’école” trois fois. Le professeur a ouvert la porte trouvant l’élève debout dans le couloir en train de rire. Il a lui aussi été arrêté pour avoir troublé la quiétude de l’école.

Le lieutenant Gary Venuti du shérif du comté d’Okaloosa a déclaré que son agence avait renforcé sa vigilance depuis la fusillade à Parkland le 14 février. Rich Aloy, porte-parole du bureau du shérif du comté de Santa Rosa, a également déclaré la même chose.

La police a déjà arrêté trois élèves pour avoir proféré des menaces contre d’autres écoles dans le nord-ouest de la Floride. Des menaces qui avaient conduit à la fermeture temporaire de quatre établissements.

Mots-clés insolitepranks