Etats-Unis : Le Ministère du Travail accuse Microsoft de discrimination raciale envers les Noirs

Le 23 juin 2020, le directeur général de Microsoft, Satya Nadella, a annoncé l’adoption d’un plan de renforcement de la diversité au sein de l’entreprise. Cette initiative consiste notamment à investir 150 millions de dollars et à doubler le nombre d’employés noirs qui occupent des postes à responsabilité.

Le rapport sur la diversité de Microsoft de 2019 a effectivement révélé que les employés noirs de l’entreprise et de ses filiales comme LinkedIn ne représentaient que 4,4% des effectifs des travailleurs et que moins de 3% d’entre eux étaient des cadres, des directeurs ou occupaient un poste de gestionnaires au sein de la société mère, basée à Redmond, à Washington.

Crédits Pixabay

Justement, le Ministère du Travail des Etats-Unis a récemment interpellé l’entreprise en disant que son plan de renforcement de la diversité équivalait à une discrimination raciale illégale.

Microsoft a vite fait de réfuter l’accusation

Le bureau des programmes fédéraux de conformité des contrats, qui se trouve au Ministère du Travail des Etats-Unis a effectivement envoyé une lettre à Microsoft concernant l’annonce faite par Satya Nadella en juin 2020. Il est à noter que Microsoft a fait l’annonce de son plan de renforcement de la diversité quatre semaines après la mort de George Floyd, selon Reuters.

Le géant du logiciel n’a néanmoins pas perdu de temps pour réfuter l’accusation puisqu’il a fait un démenti le mardi 06 octobre 2020 dans un article de blog de l’entreprise. Selon l’avocat général Dev Stahlkopf, la lettre du ministère du Travail « semble indiquer que des mesures de travail peuvent être prises sur la base de la race », « absolument pas » réplique l’avocat.

D’ici 2025, plus d’employés noirs occuperont des postes à responsabilité chez Microsoft

Le Ministère du Travail a également exigé de Microsoft qu’il prouve que ses efforts pour améliorer les opportunités ne sont pas des décisions illégales fondées sur la race. Ce à quoi l’avocat rétorque de Microsoft est convaincu « que la loi nous interdit de discriminer sur la base de la race » et que l’entreprise embauche et promeut la personne la plus qualifiée. « Rien de ce que nous avons annoncé en juin ne change cela » assure l’avocat.

Après ce démenti de Microsoft, un porte-parole du Ministère du Travail a déclaré qu’il appréciait l’assurance de Microsoft sur le fait qu’il n’a pas de préférences raciales ni n’utilise des quotas raciaux. Le représentant a également ajouté qu’il se réjouissait de travailler avec Microsoft pour mener à bien son enquête.

En tout cas, le dirigeant de Microsoft s’est engagé à doubler le nombre d’employés noirs aux Etats-Unis dans les postes de direction et à responsabilité d’ici 2025 et à investir dans les banques et les petites entreprises appartenant à des Noirs. Facebook et Google semblent aussi lui emboîter le pas.

source: https://www.reuters.com/article/us-microsoft-diversity/microsoft-denies-u-s-suggestion-its-diversity-plan-illegally-discriminates-by-race-idUSKBN26R3HR