Etats-Unis : Les géants de la technologie vont faire l’objet d’une importante enquête antitrust

Les États-Unis, tout comme plusieurs autres pays du monde, s’inquiètent de l’influence qu’exercent actuellement les géants de la technologie, à savoir Google, Apple, Facebook et Amazon. Les groupes de consommateurs ainsi que les législateurs et les compagnies concurrentes trouvent que ces entreprises profitent de leur pouvoir pour influencer le monde des affaires.

Selon les informations, une enquête antitrust sera très prochainement effectuée par le gouvernement américain. Celle-ci sera menée par deux agences fédérales. La Federal Trade Commission ou FTC s’occupera des recherches sur Amazon et Facebook tandis que le Ministère de la Justice examinera les cas de Apple et de Google.

Crédits Pixabay

Aucune précision sur la durée de l’enquête n’a encore été annoncée, mais on suppose que celle-ci prendra un certain temps avant que la FTC et le Ministère de la Justice ne révèlent les résultats au grand public.

Les critiques fusent

Dans le monde entier, les géants de la technologie cumulent les critiques à leur encontre. Le président des États-Unis, Donald Trump, par exemple, reproche à Amazon de tirer profit du service postal américain. Il accuse également Google et les médias sociaux de supprimer sans preuve évidente les publications de conservatisme. Lindsey Graham, Présidente du Comité Judiciaire du Sénat et républicaine a même déclaré qu’il était nécessaire d’examiner de près le modèle économique des géants de la technologie tels que Google et Facebook.

Les membres du parti démocrate partagent le même avis que les républicains concernant ces grandes entreprises. Pour le sénateur Richard Blumenthal, le pouvoir actuel de ces grosses compagnies exige une enquête stricte et sévère, ainsi qu’une action antitrust. D’autre part, une enquête a été ouverte par le Comité Judiciaire de la Chambre des Représentants afin d’en savoir plus sur la concurrence au sein des marchés numériques.

Les accusations contre les géants du web

La valeur des entreprises Google, Facebook, Apple et Amazon atteint maintenant les milliards de dollars. Leur croissance économique suscite cependant la méfiance de nombreuses entités, notamment celle des législateurs et des autorités de réglementation.

La plus célèbre entreprise de vente en ligne au monde, Amazon, est par exemple critiquée à cause du fait qu’elle menace de tuer les petites entreprises en proposant des prix relativement bas. Pour le cas d’Apple, une enquête est menée contre elle par l’UE suite à une plainte déposée par Spotify Technology SA.

En ce qui concerne Facebook, l’entreprise est soupçonnée d’avoir donné accès aux données privées de millions d’utilisateurs  au cabinet de conseil britannique Cambridge Analytica, maintenant dissout. Quant à Google, le fait que la société pousse les consommateurs à n’acheter que ses produits, bien qu’il existe d’autres marques concurrentes, n’améliore pas sa position vis-à-vis de nombreuses entités.

Bien que l’on puisse effectuer des enquêtes sur les géants du web, il est peu probable que le gouvernement américain aboutisse à leur dissolution. La question est de savoir quelles mesures seront prises par les quatre grandes entreprises en réponse à ces accusations.