Etats-Unis : Le DOJ fait appel de la décision du juge d’empêcher le gouvernement de bloquer WeChat

Le vendredi 2 octobre, Reuters nous informe que le département américain de la justice (DOJ) a fait appel de la décision d’un juge de suspendre l’interdiction émise par le gouvernement à l’égard des magasins d’applications de Google et d’Apple de permettre le téléchargement de l’application de messagerie WeChat.

Le juge de paix Laurel Beeler a effectivement prononcé une injonction préliminaire le samedi 19 septembre 2020 qui a bloqué l’ordonnance du ministère du Commerce des Etats-Unis d’interdire l’application WeChat de l’entreprise chinoise Tencent Holding, menaçant de rendre l’application inutilisable sur le territoire américain.

Crédits Pixabay

A noter que cette contestation judiciaire résulterait de la demande du groupe américain WeChat Users Alliance qui s’oppose à l’interdiction de l’application par le gouvernement, la jugeant sans fondement.

Le juge aurait pris une décision erronée, selon le DOJ

Le DOJ a effectivement déclaré que le juge Beeler a pris une décision erronée et que cela avait permis « l’utilisation continue et sans entrave de WeChat, une application mobile que le pouvoir exécutif a déterminée comme constituant une menace pour la sécurité nationale et la politique étrangère des Etats-Unis ».

Le juge a toutefois motivé sa décision par le fait que les utilisateurs de WeChat « ont soulevé de sérieuses questions sur le bien-fondé de la revendication du premier amendement » de la Constitution américaine qui garantit le droit à la liberté d’expression. Les avocats de la WeChat Users Alliance ont d’ailleurs souligné que le gouvernement n’avait toujours pas expliqué en quoi une telle interdiction serait dans l’intérêt de la sécurité nationale des États-Unis.

A lire aussi : WeChat enregistre une flambée de téléchargements depuis la menace de son interdiction sur le sol américain

WeChat et TikTok partageront-ils le même destin ?

Par ailleurs, le groupe a indiqué que Tencent avait déjà essayé de mener des pourparlers avec le Ministère du Commerce et de proposer certaines mesures pour atténuer l’inquiétude du gouvernement sur la sécurité des données. Pour rappel, WeChat compte 19 millions d’utilisateurs américains quotidiennement actifs selon la société d’analyse Apptopia en août 2020. L’application est aussi très prisée des étudiants chinois, des Américains résidant en Chine ou qui y entretiennent des relations personnelles ou commerciales.

Il n’y a pas si longtemps, le juge de district américain Carl Nichols, à Washington a également émis une injonction préliminaire pour empêcher le gouvernement américain d’interdire les nouveaux téléchargements du réseau social TikTok. Néanmoins, le gouvernement américain compte établir des restrictions en ce sens le jeudi 12 novembre 2020 si aucun accord satisfaisant entre le gouvernement et le propriétaire de TikTok, ByteDance, n’est trouvé d’ici là.

A lire aussi : WeChat ne sera pas interdit aux USA décide la justice