Etats-Unis : TikTok va poursuivre le gouvernement américain pour décision inconstitutionnelle

Le réseau de radiodiffusion américain NPR (National Public Radio) a rapporté le samedi 08 août 2020 que la plateforme de partage de vidéos TikTok allait poursuivre le gouvernement américain pour sa décision d’interdire le réseau social aux États-Unis dans 45 jours à moins qu’une entreprise américaine n’acquière la plateforme.

Apparemment, TikTok va s’attaquer au décret présidentiel pris par l’administration Trump et, selon les informations de NPR, le réseau social intentera une action en justice dès le mardi 11 août 2020. TikTok basera sa plainte sur le fait que l’action du président est inconstitutionnelle et n’a pas laissé à l’entreprise le temps de répondre.

Crédits : Kon Karampelas – Pixabay.com

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

TikTok soutiendra également que la justification de Trump, en l’occurrence, que le réseau social est une menace pour la sécurité nationale des États-Unis, est infondée.

TikTok, une menace pour la sécurité nationale des États-Unis ?

Pour information, Donald Trump a signé un décret le jeudi 06 août 2020 qui stipule que les États-Unis mettront fin à toutes les transactions avec ByteDance, la société mère de TikTok, dans 45 jours afin de « répondre à l’urgence nationale en ce qui concerne la chaîne d’approvisionnement des technologies de l’information et de la communication ».

De plus, le décret présidentiel soutient que « les États-Unis doivent prendre des mesures agressives contre les propriétaires de TikTok pour protéger notre sécurité nationale ».

TikTok veut un procès équitable

Par ailleurs, concernant les allégations et accusations du gouvernement américain sur l’existence d’un lien entre le réseau social et la Chine, un porte-parole de l’entreprise a attiré l’attention sur un billet de blog publié par l’entreprise et qui souligne que :

Nous avons clairement indiqué que TikTok n’a jamais partagé de données d’utilisateurs avec le gouvernement chinois ni censuré de contenu à sa demande. Ce décret risque de saper la confiance des entreprises mondiales dans l’engagement des États-Unis en faveur de l’état de droit, qui a servi d’attraction aux investissements et a stimulé des décennies de croissance économique américaine. Et cela crée un dangereux précédent pour le concept de libre expression et de marchés ouverts.

En tout cas, TikTok a assuré qu’il allait « entamer tous les recours possibles » afin de s’assurer que l’affaire soit traitée équitablement. Néanmoins, ce bras de fer entre TikTok et les États-Unis ne risque-t-il pas de menacer les pourparlers entre Microsoft et le réseau social ?

Mots-clés Etats-unistiktok