Eternals introduit le premier superhéros gay dans le MCU

Eternals c’est le film Marvel dont tout le monde parle actuellement. Ce film sortira en Hexagone le 3 novembre 2021. Néanmoins, sa première mondiale a eu lieu le 18 octobre 2021. Cette date était bien entendue très spéciale pour les acteurs du film, mais en particulier pour l’un d’entre eux. On pense ici à Haaz Sleiman qui endosse le rôle de Ben dans Eternals.

Pour l’acteur qui a fait son coming-out en 2017, cette date était à marquer d’une pierre blanche. En effet, c’était pour Haaz Sleiman la première fois qu’il marchait sur le tapis rouge pour un blockbuster dans lequel il incarnait le rôle d’un personnage gay. Dans Eternals, il joue le rôle du mari de l’un des héros principaux, à savoir Phastos, qui est interprété par Brian Tyree Henry.

Un extrait de la bande annonce des Eternels

Crédit : Marvel Studios

Ce dernier est le premier superhéros gay à apparaître dans le MCU.

« Un rêve devenu réalité »

La présence d’un superhéros gay dans le MCU est une grande première. Qui plus est, c’est la première fois que les studios Marvel mettent en scène un couple du même sexe dans l’un de ces films. Pour Haaz Sleiman, le fait de pouvoir incarné un personnage LGBTQ dans une production Marvel est « un rêve devenu réalité. »

« J’aurais voulu avoir ce genre de chose quand j’étais enfant. Mon Dieu. J’aurais tellement voulu ! Pouvez-vous imaginer le nombre de vies que cela pourrait sauver – des enfants ou des jeunes queer qui se font harceler, qui se suicident et qui ne sont pas représentés ? Et maintenant, ils peuvent voir ça », a déclaré Haaz Sleiman.

La foi en l’humanité

Brian Tyree Henry s’est exprimé au sujet du rôle qu’il tenait dans Eternals lors d’une conférence de presse qui a eu lieu le 18 octobre 2021. Durant sa prise de parole, il a, entre autres, avoué que ce rôle lui avait redonné fois en l’humanité.

« Je me souviens que quand je suis venu sur ce projet, j’avais un peu perdu foi en l’humanité. Je voyais toutes ces choses par lesquelles nous sommes passés et l’image que l’on donne aux hommes noirs. Ce que j’ai le plus aimé avec Phastos, c’est qu’en dépit de tout cela (le fait d’être un Eternel et d’être immortel), il a toujours choisi l’amour. Il a toujours choisi d’avoir une famille, même s’il devait les voir dépérir. »

Au vu de ces petites confidences, il nous tarde de voir l’alchimie qu’il y aura entre Phastos et Ben.