L’étrange école d’Elon Musk

Le milliardaire Elon Musk, patron des entreprises SpaceX et Tesla, est bien connu pour sa façon de penser assez différente de celle de la majorité de la population. Dans le domaine de l’éducation, Musk est aussi un rebelle puisqu’il soutient les méthodes alternatives et a à plusieurs reprises critiqué le système éducatif des Etats-Unis. Mais la différence entre la population générale et Musk, c’est qu’il ne s’est pas contenté de critiquer, il a fondé lui-même une école basée sur le système qui lui convient.

C’est en 2014 que Musk a annoncé la création de son école dénommée « Ad Astra » qui possède son propre système, et où les enfants du milliardaire et quelques autres triés sur le volet étudient. On sait peu de choses sur cette école très particulière qui se trouve au sein des locaux de SpaceX en Californie. Sur son site web, on ne pouvait voir au début que le logo et l’adresse e-mail de l’établissement. Plus tard, à partir de juin 2018, on ne pouvait plus rien voir sur le site.

Un portrait d'Elon Musk
Crédits Pixabay

Aujourd’hui, Elon Musk a 6 enfants, et il a déclaré qu’il ne voulait pas que sa descendance étudie dans une école d’élite traditionnelle. Selon lui, lui-même détestait aller à l’école lorsqu’il était petit. Il était d’ailleurs la victime de harcèlements scolaires à l’époque. C’est ainsi qu’il a décidé de fonder Ad Astra en 2014, avec l’aide d’un ancien enseignant du Mirman School for Gifted Children, où ses enfants avaient auparavant travaillé.

A lire aussi : Elon Musk promet que la prochaine bêta du logiciel de conduite autonome va nous épater

Le système utilisé par Ad Astra

Selon les informations, l’école de Musk a trois objectifs distincts. Premièrement, il s’agit d’être une alternative au modèle appliquant la ségrégation des âges. Le milliardaire explique que séparer les enfants par âge ne fait aucun sens pour l’éducation. La raison est que les étudiants ont des capacités et des intérêts différents, indépendamment de leur âge.

Le deuxième objectif est de se concentrer sur la résolution des problèmes. Ainsi, les étudiants ne devraient pas recevoir des « outils dans le vide », mais devraient plutôt être formés à régler les problèmes. Finalement, Musk indique qu’il n’a pas besoin d’ « encourager ses enfants à jouer » puisque l’éducation par les jeux est quelque chose de naturel pour les enfants, et c’est la méthode employée par l’école.

Pour ce qui est du modèle éducatif utilisé par Ad Astra, le patron de SpaceX a expliqué qu’il est basé sur le fait de ne pas quantifier les étudiants, mais plutôt détecter leurs aptitudes. Les enfants ne sont pas séparés selon leur âge, les garçons, qui ont entre 7 et 14 ans, sont formés pour pouvoir travailler comme une équipe.

Les matières enseignées sont aussi différentes puisqu’on enseigne aux élèves l’Intelligence Artificielle, les sciences appliquées, le coding, mais aussi le design incluant la création de robots. L’on sait que le sport, les langues étrangères et la musique ne sont pas enseignés à l’école de Musk. Ce dernier indique que concernant les langues étrangères, il existe maintenant des logiciels de traduction instantanée.

A lire aussi : On connaît le mot de sécurité d’Elon Musk

Qu’en est-il de l’université ?

Offrir une éducation alternative c’est bien, mais est-ce que les étudiants sortants d’Ad Astra seront capables d’intégrer des universités ? Pour Elon Musk, cela n’est pas un problème puisqu’il ne considère pas l’éducation à l’université comme importante. En décembre 2020, il a déclaré que l’université était généralement un endroit où l’on s’amuse et où l’on montre qu’on est capable de faire ses devoirs, mais ce n’est pas un lieu pour apprendre.

Musk a ajouté sur ce sujet que les universités forment les étudiants à accepter les « tâches ennuyeuses » auxquelles ils auront affaire lorsqu’ils vont intégrer le monde du travail. Selon lui, il est absurde pour les entreprises d’engager leurs employés en se basant sur leurs diplômes académiques. Il a aussi indiqué que l’on pouvait tout apprendre gratuitement sur Internet et a mentionné différents noms de milliardaires ayant quitté l’université comme Mark Zuckerberg, Bill Gates, ou encore Steve Jobs.

En tout cas, si vous voulez faire entrer vos enfants à l’école d’Elon Musk, il parait qu’ils vont ouvrir un peu plus le processus d’inscription, mais le nombre de places restera limité pour garder l’« esprit rebelle » de l’établissement. Pour le reste, on ne sait pas vraiment qui sont les enfants qui y étudient en ce moment à part les enfants de Musk.

Mots-clés elon musk