Un étrange signal radio détecté sur une lune de Jupiter

Jupiter compte de nombreuses lunes. A notre connaissance, elle en possède pas moins de soixante-dix-neuf.

Ganymède fait partie des premières lunes détectées. Elle a été découverte en 1610 après une série d’observations menées par Galilée. Toutefois, si elle fait parler de lui aujourd’hui, ce n’est pas pour cette raison, mais en raison d’un étrange signal radio détecté par Juno.

Image par Alexander Antropov de Pixabay
Image par Alexander Antropov de Pixabay 

Juno, une sonde élaborée par la NASA pour étudier la planète Jupiter, a pris son envol en août 2011 pour arriver ensuite à sa destination cinq ans plus tard, en juillet 2016.

Un signal radio détecté en provenance de ganymède

A l’origine, la mission ne devait durer que quelques mois, mais elle a connu plusieurs prolongations. Donc une remontant à ce début d’année. Le Jet Propulsion Laboratory a en effet pris la décision d’étendre la mission de la sonde de plusieurs années, jusqu’en septembre 2025.

Et il a visiblement été bien inspiré de le faire, comme en témoigne cette nouvelle découverte.

D’après le communiqué publié par la NASA, Juno aurait en effet enregistré un signal radio en provenance de Ganymède, qui est aussi la plus grande des lunes de Jupiter.

Très puissant, le signal en question a été capté pendant cinq secondes, et ce alors même que la sonde traversait la région polaire de Jupiter.

Si la découverte peut surprendre, elle n’a cependant rien à voir avec une quelconque civilisation extraterrestre.

Pas de civilisation extraterrestre en vue, une simple histoire d’électrons

Comme la NASA l’explique elle-même, la région est très particulière et les champs magnétiques de Jupiter se connectent ainsi à la queue magnétique de Ganymède. En conséquence, les chercheurs à l’origine de la découverte pensent que le signal a simplement été produit par des électrons oscillants, des électrons qui auraient amplifié les ondes radio.

Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois qu’un tel phénomène est observé. Juno avait en effet détecté des ondes similaires en 2017 en survolant les aurores de Jupiter. En revanche, c’est la toute première fois que l’on détecte un tel signal au niveau de Ganymène, et même d’un satellite naturel.

Le hasard faisant bien les choses, Juno devrait justement se rapprocher de la lune cet été. L’occasion de récolter un peu plus de données et peut-être même de mieux comprendre l’origine du phénomène.

En attendant, on peut rappeler qu’un autre signal radio extraterrestre a été détecté récemment, cette fois en provenance d’une exoplanète située dans un autre système solaire. On manque cependant de données pour l’identifier et le comprendre.