L’étrange théorie du complot autour du Titanic

Le naufrage du Titanic reste l’une des plus grandes catastrophes maritimes à ce jour. Mais selon une théorie du complot, l’épave au fond de l’Atlantique Nord ne serait pas celle du paquebot.

Le Titanic était certainement la grande fierté de la compagnie White Star Line. L’armateur britannique présentait son paquebot transatlantique comme un insubmersible en raison des 16 compartiments étanches de sa coque. Son départ du port de Southampton, le 10 avril 1912, pour son voyage inaugural était ainsi un véritable événement. Le navire qui était décrit comme le plus sûr au monde ne sera jamais arrivé à sa destination, New York. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, il a sombré au beau milieu de l’Atlantique Nord après avoir heurté un iceberg.

Une illustration représentant le Titanic
Image par PublicDomainPictures de Pixabay

L’étrange théorie du complot ne conteste pas l’accident et les plus de 1500 personnes qui y ont perdu la vie. Seulement, le navire qui a coulé ne serait pas le vrai Titanic.

A lire aussi : Titanic : une lettre rédigée la veille du naufrage retrouvée 109 ans plus tard

Une escroquerie à l’assurance ?

L’épave au fond de l’Atlantique Nord serait celle d’un autre navire de la White Star Line, souligne une récente discussion sur Reddit. Le paquebot qui a heurté un iceberg et coulé par la suite se nommerait l’Olympic. L’armateur britannique aurait en fait monté une énorme opération pour une escroquerie à l’assurance.

Au cours de la première décennie du XXe siècle, la White Star Line était en concurrence avec la Cunard Steamship Company. Cette dernière proposait des paquebots plus grands et plus rapides. La situation a conduit la White Star Line à lancer une nouvelle classe de navires appelée Olympic. Le premier navire de la catégorie portera d’ailleurs ce nom. L’armateur britannique envisageait des navires plus grands et plus luxueux — par rapport à ceux de son concurrent — pour sa nouvelle classe.

Le succès n’est pas au rendez-vous pour l’Olympic. En septembre 1911, le paquebot entre en collision avec un navire militaire et subit de lourds dommages. La White Star Line ne pouvant pas compter sur l’assurance pour financer les travaux, elle aurait interverti l’Olympic et le Titanic – qui est le deuxième paquebot de classe Olympic de la compagnie. La compagnie maritime aurait ensuite envisagé de simuler un accident de l’Olympic opérant sous le nom de Titanic afin d’obtenir les fonds de l’assurance.

A lire aussi : Titanic : le naufrage du navire en partie provoqué… par une éruption solaire ?!

Un plan secret de JP Morgan ?

Les théoriciens du complet soulignent aussi le fait que la White Star Line était détenue par la banque d’investissement JP Morgan. Intervertir l’Olympic et le Titanic serait une idée du banquier John Pierpont Morgan lui-même. Rappelons que des grandes fortunes mondiales avaient embarqué pour le voyage inaugural. Des ennemis du banquier figuraient parmi elles. L’homme d’affaires aurait ainsi utilisé le naufrage du Titanic pour se débarrasser de ses adversaires…

Mots-clés titanic