Chez les enfants, l’abus d’écrans peut être dangereux

Les Instituts nationaux américains de la santé (NIH) ont mené une recherche sur les effets des écrans sur le cerveau des enfants. Il s’agit d’une grande étude dont les premiers résultats préliminaires ont été dévoilés dans un documentaire diffusé sur la chaîne CBS.

Cette étude porte sur 4.500 IRM, ou imagerie par résonance magnétique, passés par des enfants âgés de 9 à 10 ans.

Ces IRM ont montré que les tracés diffèrent lorsque l’enfant passe plus de sept heures devant les écrans. Ces derniers peuvent tout aussi bien être des téléphones, la télévision, des tablettes ou encore les jeux vidéo. Plus précisément, les scientifiques ont constaté un amincissement prématuré du cortex chez les enfants passant beaucoup de temps devant les écrans.

Ces résultats, même s’ils doivent être nuancés, révèlent tout de même que les effets des écrans peuvent avoir un impact sur le cerveau des enfants.

Les écrans modifient le cerveau des enfants

Selon les scientifiques américains, le cerveau des enfants qui ont l’habitude de passer énormément de temps devant les écrans est différent de celui des enfants qui n’y ont pas accès ou qui se montrent plus précautionneux.

Cette différence est particulièrement constatée au niveau du cortex.

L’étude a en effet révélé un amincissement du cortex chez les enfants longuement exposés aux écrans. Autrement dit, il y a une diminution de matière grise. Bien qu’il s’agisse d’un processus de développement cérébral normal, cet amincissement du cortex ne devrait survenir qu’à l’adolescence. En d’autres termes, ce processus est prématuré chez les enfants fréquemment exposés aux écrans.

L’étude n’est pas encore aboutie

Malgré ces résultats plutôt négatifs, les scientifiques précisent qu’il est encore difficile de savoir si cette modification est directement causée par l’exposition abusive aux écrans ou bien à ses effets collatéraux. En effet, il se peut que ce soit le manque d’interactions sociales ou le manque d’activité physique qui cause cette diminution de la matière grise.

Pour l’instant, les chercheurs ne sont pas en mesure d’affirmer si ces tracés différents sont une mauvaise chose ou non pour les enfants. Néanmoins, les chercheurs incitent à la prudence et à la vigilance. En outre, il est vivement conseillé de ne pas exposer les enfants de moins de 3 ans aux écrans. Quant aux enfants de plus de 3 ans, on préconise une utilisation modérée.