L’étude qui va peut-être vous donner envie de vous vacciner

La Covid-19 a fait l’objet de nombreuses études. La dernière en date risque de pousser certains hommes réticents à se faire vacciner à revoir drastiquement leurs positions. Elle révèle en effet que la maladie serait capable d’entraîner dans certains cas une dysfonction érectile.

L’étude en question a été menée par une équipe composée de plusieurs chercheurs, et plus précisément d’Andrea Sansone, de Danièle Mollailo, de Giacomo Ciocca, d’Elena Colonnello, d’Erika Limoncin, de Giancarlo Balercia et d’Emmanuele A Jannini.

Un homme dans la pénombre
Image par Mihai Paraschiv de Pixabay

Vous pouvez d’ailleurs la consulter à cette adresse. Elle est en revanche proposée uniquement en anglais.

A lire aussi : Covid-19 : le variant Delta a tout changé selon le CDC

La Covid-19, responsable de troubles érectiles ?

L’objectif de cette étude était donc d’étudier la prévalence de la dysfonction érectile chez des sujets ayant contracté la maladie de la Covid-19. Et ce afin de déterminer si cette dernière pouvait ou non avoir un impact sur la virilité des patients touchés par le SARS-CoV-2.

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont choisi de s’appuyer sur une enquête en ligne organisée entre le 7 avril et le 4 mai 2020 en Italie.

Cette dernière leur a permis d’obtenir un échantillon de sujets masculins italiens sexuellement actifs et porteurs de la Covid-19. Ils ont ensuite constitué un autre groupe, composé cette fois de sujets ayant échappé au virus qui paralyse le monde depuis bientôt deux ans.

Ce travail de sélection leur a permis de constituer un panel de 100 hommes répartis de la manière suivante : 25 étaient porteurs de la Covid-19, 75 ne l’étaient pas. Ils ont ensuite mesuré la prévalence de la dysfonction érectile de tous ces candidats en s’appuyant sur le Sexual Health Inventory for Men. Ce qui leur a permis de dégager plusieurs tendances.

A lire aussi : La Covid-19, une question de sexe et d’âge ?X

Un lien évident

Ils ont ainsi constaté que les dysfonctions érectiles étaient plus répandus dans le groupe positif à la Covid-19. 28 % des hommes de ce groupe souffraient en effet de problèmes, contre seulement 9,33 % pour le groupe non porteur de la maladie.

Afin d’éviter les faux positifs, les chercheurs ont bien entendu tenté d’exclure d’autres variables, comme l’âge des participants, leur IMC ou même leur état psychologique. Malgré tout, ils ont constaté les mêmes écarts, des écarts qui seraient par conséquent imputables uniquement à la maladie, ou à la réponse immunitaire provoquée.

En d’autres termes, messieurs, si vous voulez éviter les pannes, alors pensez à vous faire vacciner…. ou tout du moins à vous protéger suffisamment pour ne pas courir le risque de contracter la maladie.

Mots-clés Covid-19