L’Europe rêve de sa propre constellation de satellites

La course aux « systèmes de communication spatiale » est ouverte ! L’Union européenne a en effet annoncé son intention de déployer sa propre constellation géante de satellites de communication pour pouvoir offrir sa propre connexion Internet haut débit, et ne pas dépendre des Etats-Unis.

Si l’on en croit les infos rapportées par Forbes, la Commission européenne a lancé des études techniques sur la faisabilité de cet ambitieux projet. Parmi les entreprises qui y sont d’ores et déjà rattachées, on peut citer Airbus, Arianespace, Eutelsat, Orange ou encore Thales Alenia Space.

Crédits Pixabay

« L’étude examinera comment le système spatial pourrait améliorer et se connecter aux infrastructures critiques actuelles et futures, y compris les réseaux terrestres », a indiqué la Commission européenne dans un communiqué. Elle se penchera aussi sur la 5G, « tout en tenant également compte de l’évolution vers les technologies 6G à venir ».

Connexion haut débit 100 % made in Europe

L’UE ne compte pas lésiner sur les moyens pour renforcer sa « souveraineté numérique » en disposant de sa propre constellation de satellites de communication. En effet selon les estimations rapportées par Bloomberg, le coût total du projet devrait coûter dans les six à sept milliards d’euros.

 Le but de la Commission européenne est de pouvoir « fournir une connectivité haut débit ET sécurisée aux citoyens » sans devoir passer par des prestataires étrangers, tels que SpaceX ou encore Amazon. Les participants au projet ont un an pour déterminer s’il est bel et bien faisable ou pas.

Faire de l’ombre à SpaceX et Amazon

Aux Etats-Unis, SpaceX a été l’un des premiers à lancer la nouvelle tendance des méga constellations de satellites de communication avec Starlink. A terme, la compagnie spatiale d’Elon Musk prévoit de lancer au moins 42 000 satellites dans l’espace d’ici les prochaines années.

L’an dernier, le géant Amazon s’est également lancé dans la course avec son projet Kuiper. Pareil pour le Royaume-Uni avec l’entreprise OneWeb qui a déjà déployé une centaine de satellites. La Chine aussi a annoncé son intention de lancer ses propres constellations…

Comme quoi, le vide spatial autour de la Terre risque de se remplir très vite ! Les premières estimations suggèrent en effet que d’ici quelques années, plus de 100 000 satellites pourraient tourner autour de notre chère planète, en plus des 2 500 actuels…

Une situation qui inquiète beaucoup les astronomes, car cela pourrait nuire à l’observation du ciel. Sans parler des risques de collision et de tous les déchets spatiaux qui vont s’accumuler…