Europe serait bien en mesure de soutenir une vie extraterrestre

Europe fait partie des meilleures candidates pour la recherche d’une forme de vie extraterrestre. Si nous savons depuis les années 90 que la lune de Jupiter abrite un océan souterrain, une nouvelle étude révèle qu’elle abriterait plusieurs couches de minéraux distinctes.

L’étude a été menée par Mohit Melwani Daswani, un chercheur travaillant pour le Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie.

Crédits Pixabay

Le scientifique, aidé de son équipe, a analysé les données recueillies dans le cadre de la mission Galileo à partir des années 90.

Europe se composerait de plusieurs couches

En recoupant ces informations, l’équipe de Daswani a alors découvert que la lune de Jupiter avait de bonnes chances de tenir son océan souterrain d’un phénomène de création de couches internes. Les résultats de l’étude ont été présentés hier à l’occasion de la conférence virtuelle de Goldschmidt, une conférence entièrement tournée vers la géochimie et les disciplines associées.

D’après les conclusions des chercheurs, l’océan d’Europe pourrait provenir de la décomposition de minéraux aquifères présents dans la lune.

Ces informations sont à prendre avec prudence, mais les chercheurs pensent en effet que ce processus a provoqué l’apparition de plusieurs couches :

« L’intérieur d’Europe est beaucoup plus dense que les couches extérieures », a déclaré Daswani lors d’une entrevue menée par le site Space.com. « Cela laisse présager d’une propriété vraiment importante de l’histoire et de la géologie d’Europe. [La Lune] doit avoir subi une chaleur élevée pour que ce processus de différenciation se produise ».

À lire aussi : Mais au fait, à quoi ressemblerait la vie sur Europe ?

Un océan souterrain… et une source de chaleur

Et c’est finalement ce point le plus intéressant. Si la théorie des chercheurs se vérifie, alors cela voudrait dire que la lune abrite une source de chaleur au plus profond de ses entrailles. Sans elle, Europe aurait en effet été dans l’incapacité de déclencher ce processus.

Ici, les théories ne manquent pas. Daswani et son équipe pensent que la source de cette chaleur pourrait être née d’une décroissance radioactive ou même un phénomène provoqué par les interactions de Jupiter avec les autres lunes.

Quoi qu’il en soit, le résultat est le même. Si Europe abrite de l’eau à l’état liquide et si la lune est en plus capable de produire de la chaleur, alors la possibilité d’une forme de vie extraterrestre est plus qu’envisageable.

Il faut néanmoins noter que les conclusions de cette étude n’ont pas encore fait l’objet de discussions au sein de la communauté scientifique. Elles sont donc à prendre avec prudence.

À lire aussi : Europe comme nous l’avons rarement vue