L’IA a aussi son Eurovision et c’est l’Australie qui l’a remporté

L’annulation de l’Eurovision 2020 était à prévoir en raison de la pandémie du Coronavirus. Heureusement que l’Intelligence Artificielle est là pour changer la situation. Le radiodiffuseur néerlandais VPRO vient de dévoiler le vainqueur d’un tout nouveau concours de chansons d’IA inspiré par l’Eurovision, avec 13 participants d’Europe et d’Australie.

Ces équipes ont formé des algorithmes pour devenir des compositeurs en herbe pendant que des experts jugent leur production. Comme le soulignent la BBC et Bloomberg, les résultats sont un mélange d’accords étonnamment bien faits et effroyablement dystopiques… un peu comme dans la réalité, sur des mélodies réelles.

Crédits Pixabay

Toutes les chansons du concours ont été composées par des IA formées sur un mélange de tubes Eurovision qui sont couplés à des airs complètement inédits comme des sons d’animaux, tels que les koalas, les kookaburras et les diables de Tasmanie.

L’Australie remporte le premier AI EUROVISION

Une équipe de programmeurs et d’auteurs de chansons australiennes a remporté le premier (et non officiel) concours AI Eurovision avec leurs hommages aux animaux touchés par les feux de la forêt. Le groupe, nommé Uncanny Valley, a déclaré que leur chanson était une réponse à la saison des feux de brousse qui a commencé à ravager l’Australie en juin 2019.

Le titre, “Beautiful the World”, s’inscrit dans la grande tradition de la pop saccharine et loufoque de l’Eurovision. Il inclut les paroles “Flying in fear but love keeps on coming” (voler dans la peur mais l’amour continue à venir) et présente les feux de brousse dévastateurs comme de “vives bougies d’espoir”.

L’Intelligence Artificielle pour remixer les chansons

Avez-vous déjà souhaité faire composer une chanson entière par un ordinateur à partir d’une petite mélodie que vous avez l’habitude de fredonner ? En bien cela pourrait bien arriver ! Nous avons par exemple Facebook AI Research qui a développé une IA qui peut convertir la musique d’un style ou d’un genre en pratiquement n’importe quel autre.

Les résultats sont étrangement bons bien qu’ils dépendent clairement de la musique utilisée. Un riff de Metallica peut sembler étrange comme un morceau classique (malgré le S&M), mais la conversion d’une symphonie de Mozart en une des interprétations de JS Bach au clavecin est facile.

Cette œuvre de l’IA est clairement attrayante pour les musiciens qui veulent expérimenter des reprises et des remixes défiant les genres.

Mots-clés eurovision