Evil Dead 4 s’est trouvé un réalisateur

Puisque Evil Dead 4 devrait bien être une réalité, il fallait lui attribuer un réalisateur pour que le résultat final ait un semblant de cohérence. C’est maintenant chose faite avec la désignation de Lee Cronin à ce poste.

À l’image de son propos, soit des êtres retournés à la terre, mais ne cessant de vouloir se relever, la franchise Evil Dead est devenue une spécialiste du coucher levé. Après avoir connu le gros de sa gloire dans les années 1980, elle s’apprête ainsi à faire un nouveau retour dans l’actualité après la série Ash vs. Evil Dead il y a quelques années.

Un bol de popcorn

Photo de Georgia Vagim – Unsplash

À ce jour, trois films plus un sont issus de cette licence : Evil Dead sorti en 1981, Evil Dead 2 en 1987 et Evil Dead 3 : L’Armée des Ténèbres en 1992 auxquels on ajoutera la relance Evil Dead en 2013. Et si un quatrième long-métrage a été confirmé, il marquera une première (parmi d’autres) en n’allant ainsi pas être réalisé par Sam Raimi.

Lee Cronin aux commandes d’Evil Dead Now au cinéma

C’est Bruce Campbell, interprète du personnage d’Ash dans les trois premiers films et la série, qui a annoncé qu’un quatrième film canonique était en préparation. Il se nommera “Evil Dead Now” et, comme le rapporte Screen Rant, c’est l’Irlandais Lee Cronin qui en assurera la réalisation. Le principal intéressé n’a pas manqué de signaler la nouvelle sur son compte Twitter :

“Je suppose que la mèche a été vendue. Ou alors qu’Henrietta est sortie de la cave à fruits. [Je suis] touché par tous les mots gentils et les souhaits chaleureux. Merci ! [Je suis] humble de collaborer avec les légendes que sont Sam Raimi, Rob Tapert et Bruce Campbell sur un nouveau chapitre de l’univers Evil Dead.”

Lee Cornin ne semble avoir qu’un long-métrage à son actif, le film d’horreur The Hole in the Ground sorti l’an dernier sur sa terre natale, mais seulement en mars dernier en France sur la plate-forme Canal+ Cinéma. Une œuvre à la résonance limitée donc, mais dont la qualité semble avoir convaincu Sam Raimi de choisir son réalisateur en tant que repreneur de la franchise Evil Dead.

L’avantage dans tout ça, c’est qu’avec les déceptions causées par la vague de “reboots” cinématographiques de ces dernières années, on serait tenté de ne rien attendre du tout de cet Evil Dead Now. Et de risquer, en fin de compte, d’être agréablement surpris.

Mots-clés evil dead 4