Eviter de se faire avoir par l’obsolescence programmée, bientôt possible ?

Face aux polémiques suscitées dernièrement par l’obsolescence programmée des produits high-tech, le gouvernement français a décidé de prendre des mesures pour le bien des consommateurs. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a fait savoir, par le biais de la secrétaire d’Etat Brune Poirson, qu’un indice durée de vie accompagnerait les produits électroniques d’ici 2020.

D’après les informations communiquées par le ministère, cet indice ressemblerait à l’étiquette-énergie. Il attribuerait une notation allant de 1 à 10 aux produits high-tech en fonction de divers critères.

Nokia Price

La mise en place de cet indice fait partie d’un plan d’action global pour dissuader les marques d’électroménager et de nouvelles technologies de pratiquer l’obsolescence programmée. Cela représente un gage de plus de confiance pour les consommateurs.

Le ministère vient en aide aux consommateurs

Avec cet indice, le ministère veut aider les consommateurs à savoir où ils mettent les pieds lorsqu’ils achètent un produit électronique. Ils pourront choisir en fonction de la durabilité et de la facilité de réparation des produits.

D’après le ministère, les informations qui se trouveront sur le flash code de cet indice devront être claires et simples à comprendre. Ils comprendront également une dizaine de critères comportant une note.

En dehors de la mise en place de cette étiquette, le ministère envisage aussi de développer des solutions pour lutter contre le gaspillage en faisant la promotion du recyclage.

Aucune contrainte pour les industriels

Brune Poirson a déclaré que l’objectif de cet indice est « d’expliciter les principaux impacts environnementaux, d’informer sur la traçabilité et sur l’écoconception des produits. » Selon la secrétaire d’État, 88% des Français changent de smartphones sachant qu’ils fonctionnent encore et qu’ils font monter en flèche le coût écologique.

Toutefois, la mise en place de cet indice a été critiquée par l’association Halte à l’obsolescence programmée. Dans un premier temps, l’apposition de cet indice sur les produits ne sera pas obligatoire pour les marques. Brune Poirson affirme malgré tout qu’à terme, le but est de rendre cet affichage obligatoire.

Les consommateurs pourront voir ces nouvelles étiquettes dès le 1er janvier 2020. De plus amples informations feront surface lorsque la feuille de route concernant ce projet sera publiée en mars 2018.