Evitez d’accrocher une antenne Starlink à votre voiture

Vous rappelez-vous, en fin juin, Starlink a annoncé une couverture globale à partir de la fin du troisième trimestre 2021. Mais ce n’est pas tout, Elon Musk a aussi déclaré qu’il souhaitait rendre Starlink plus accessible. Pour rappel, Starlink est le service d’accès Internet par satellite de SpaceX.

Elon Musk ambitionne effectivement de fournir un accès à Internet par satellite à haut débit même dans les endroits les plus reculés du globe. Néanmoins, il semblerait que l’antenne du service Starlink de SpaceX intéresse beaucoup de personnes, même les automobilistes. Au point où l’un de ces derniers ait fixé une antenne sur le capot de sa voiture pour bénéficier du service Wi-Fi au bord de sa voiture.

Le logo de Starlink, l'internet par satellite de SpaceX

Les faits se sont déroulés le vendredi 02 juillet 2021, dans la Vallée d’Antelope, dans la partie nord du compté de Los Angeles, en Californie.

Le conducteur a reçu une contravention

Un officier de la California Highway Patrol (CHP), une agence gouvernementale américaine qui agit en tant que police d’Etat de la Californie, a arrêté un véhicule qui présentait une antenne parabolique boulonnée sur le capot. L’antenne en question était un Starlink de SpaceX.

L’officier a verbalisé le conducteur pour obstruction visuelle. Il lui a d’ailleurs demandé si l’antenne ne bloquait pas sa vue en conduisant. Ce à quoi l’automobiliste a répondu que si, mais seulement quand il tournait à droite. Un représentant des forces de l’ordre a déclaré à CNBC que l’automobiliste avait reçu une contravention pour une infraction en mouvement.

SpaceX compte déjà 70 000 utilisateurs actifs de Starlink

Il avait conduit une Toyota Prius et avait déclaré à CHP qu’il avait utilisé l’antenne pour obtenir un service Wi-Fi pour une entreprise qu’il exploite depuis sa voiture. Starlink n’a fait aucun commentaire sur cette affaire pour le moment. Pour rappel, SpaceX propose divers services à ses clients intéressés par ses antennes Starlink.

Le « Kit Starlink », par exemple, permet aux clients de recevoir l’antenne, un support de trépied, un routeur Wi-Fi et une alimentation. SpaceX propose également des options de montage sur toit pour un coût supplémentaire. Pour rappel, SpaceX a déployé ce service pour la première fois en octobre avec un programme bêta pour certains consommateurs pour un abonnement de 99 dollars par mois.

L’entreprise a déjà demandé l’approbation réglementaire pour tester le réseau en vol et pour étendre son service aux gros véhicules en mouvement – comme les navires et les camions. En tout cas, Elon Musk a récemment déclaré que SpaceX comptait environ 70 000 utilisateurs actifs de Starlink. Un chiffre qu’il compte bien monter à 500 000 utilisateurs d’ici l’année prochaine.

Mots-clés starlink