Evitez de fumer des joints sur Periscope

Periscope rencontre un vif succès chez les particuliers, mais également chez les gendarmes. La police est en effet de plus en plus présente sur la plateforme et c’est précisément ce que prouve cette surprenante histoire. Un homme de 24 ans a en effet été arrêté en début de semaine après avoir fumé un joint en direct sur la toile, en utilisant la célèbre solution.

La scène s’est déroulée mardi dernier en Corrèze, et plus précisément dans une petite ville située à une quinzaine de kilomètres de Brive-la-Gaillarde : Objat. Il s’agit d’un petit village et la commune comptait ainsi un peu plus de 3 500 habitants lors du dernier recensement.

Joint Periscope

Fumer un joint sur Periscope, ce n’est pas forcément la meilleure des idées.

Il s’agit donc d’un coin plutôt tranquille. Une ville sans histoires, ou presque.

La police est de plus en plus présente sur les réseaux sociaux

Jean-Henri (ce n’est pas son véritable nom) devait s’ennuyer ferme car il n’a rien trouvé de mieux à faire que de se filmer en direct avec Periscope en train de fumer de l’herbe. Celle qui fait rire, bien entendu.

Manque de chance pour lui, les policiers de la région ont pris l’habitude de surveiller ce qui se passe sur internet en s’appuyant sur les plateformes sociales les plus populaires du marché. Le patron de la brigade de la ville était donc en ligne au moment des faits et il a immédiatement reconnu l’homme.

Etrange, non ? Pas vraiment. Il l’avait en effet arrêté plusieurs fois par le passé, pour possession et usage de cannabis.

Ni une, ni deux, il a donc envoyé une de ses équipes cueillir le garçon chez lui. L’homme n’a pas nié les faits, bien sûr, et il va ainsi devoir se présenter une nouvelle fois devant le tribunal correctionnel de Brive en septembre prochain pour usage de stupéfiants en récidive.

Il faut tout de même rappeler que la loi est assez stricte en matière de drogue. L’usage de stupéfiants est en effet passible d’un an d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende. Et ça, bien sûr, c’est sans la récidive. Jean-Henri risque gros et il pourrait même être condamné à passer plusieurs années à l’ombre.

La morale de l’histoire ? Il vaut mieux éviter de se filmer en commettant des délits. Et encore plus de diffuser le tout sur la toile.

Mots-clés periscope