Evitez les selfies lorsque vous simulez une maladie

La saison des vacances est proche. Nombreux vont aller au bord de la mer, partir à la découverte d’autres contrées ou passer des vacances dans des complexes hôteliers. Toutefois, un petit conseil : ne prenez pas de selfies si vous prévoyiez de simuler une maladie à cause des services de l’hôtel après votre séjour.

Quelqu’un a eu cette malheureuse idée et en a littéralement fait les frais. Cela s’est déroulé au Mexique, précisément à Cancún, au Beach Palace où un invité de mariage nommé Jadeep Singh a déclaré être tombé malade durant trois semaines à cause de la nourriture et des boissons qu’il a ingérées sur le lieu de vacances.

L’homme de 34 ans a ainsi réclamé une indemnité auprès de la société de voyage et de tourisme TUI.

Des selfies compromettants

Selon l’ABTA, l’Association des agents de voyage britanniques, le nombre de déclarations de fausses maladies a augmenté de 500% entre 2013 et 2016. La réclamation de Jadeep Singh date de 2015 et indique malheureusement une preuve accablante de sa malhonnêteté.

Ladite preuve est une série de selfies souriants de l’homme. On le voit en très bonne santé au moment où il a déclaré être malade. De même, Jadeep Singh a déclaré qu’ils étaient une douzaine de personnes à avoir souffert d’une maladie gastrique à cause des repas et boissons que leur a offerts le centre de villégiature.

Seulement, il a été le seul à réclamer une compensation.

Une amende de 10 000 £

De son côté, TUI a soumis l’affaire devant un juge du comté de Manchester. Le juge a déclaré que Singh a été malhonnête et a condamné ce dernier à payer une amende de 11 400 euros à TUI. Selon le patron de l’ABTA, Mark Tanzer, les juges sont très sévères en ce qui concerne les déclarations de fausses maladies.

Curieusement ce genre de réclamations ne se fait que contre des établissements britanniques. Cela pousse certains à croire que certaines sociétés incitent les vacanciers à faire de fausses déclarations pour, en premier lieu, bénéficier d’une compensation financière et, en second lieu, attenter à la réputation des complexes hôteliers britanniques.

Toutefois, le directeur général de TUI, Andrew Flintham, a déclaré que des mesures allaient être prises pour à la fois défendre la réputation du secteur hôtelier britannique et protéger les vacanciers honnêtes de ces personnes malhonnêtes.

Mots-clés selfies