L’évolution des Google Glass en six images

Les Google Glass ont été présentées en avril 2012 et elles avaient fait sensation à l’époque. Il faut dire aussi que personne ne les avait vu venir, les coquines. Et à l’époque, les lunettes connectées n’étaient pas vraiment répandues. Le truc, bien sûr, c’est qu’il aura fallu des années aux Googlers pour parvenir à miniaturiser les composants nécessaires au bon fonctionnement du dispositif. Les premiers modèles étaient ainsi nettement moins compacts, et moins sexy. Comment le sait-on ? Grâce à cette étonnante image publiée hier par l’équipe en charge du projet, une image qui va vous permettre de mieux vous rendre compte de l’évolution du projet.

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, Google n’a pas sorti les Glass de son chapeau de magicien. En réalité, la version actuelle des lunettes a été précédée par des dizaines de prototypes différents.

Prototypes Google Glass

Paris ne s’est pas fait en un jour, et les Google Glass non plus.

Le géant américain en a choisi six pour illustrer l’évolution du projet. Et il faut bien l’avouer, le premier prototype ne devrait pas être particulièrement confortable. Pas plus que le second et le troisième, d’ailleurs, même si ces deux derniers auraient sans nul doute fait la joie des nerds, des vrais. Imaginez un instant comme ça doit être chouette de se promener dans le RER D avec des circuits imprimés collés sur une énorme carte placée contre notre visage. Le tout avec quelques nappes et quelques câbles, histoire d’attirer encore un peu plus les regards.

Blague mise à part, on peut remarquer que les trois premiers prototypes mis en avant sur cette image sont relativement proches les uns des autres, et ils se structurent tous de la même manière avec des boitiers répartis sur les deux branches des lunettes, et un écran placé dans le champ de vision de l’utilisateur.

Le quatrième et le cinquième prototype, eux, se rapprochent finalement beaucoup de la version finale des lunettes, avec des composants répartis entre plusieurs compartiments situés au niveau de la branche droite, et un prisme situé au dessus du champ de vision de l’utilisateur afin de ne pas le gêner. Oui, c’est beaucoup mieux comme ça et si vous vous posez mille questions au sujet des Google Glass, le mieux c’est encore d’aller lire ma prise en main, à cette adresse.

Via

Mots-clés googlegoogle glass