Explosion à Lille, quand le web va trop vite

C’est hier soir qu’une énorme explosion a retentit à Lille dans la soirée vers 22h40. S’en sont suivis une vague d’échanges en tout genre sur les principaux réseaux sociaux du moment. Normal, puisque tout le monde voulait savoir ce qui s’était exactement passé à Lille et quel était l’origine de cette étonnante explosion. Oui, sauf que, de fil en aiguille, de nombreuses fausses vérités ont commencé à circuler, semant la zizanie et inquiétant les proches des habitants. Tout ça pour pas grand chose puisqu’il ne s’agissait que d’un avion qui venait de franchir le mur du son.

Je ne sais pas pour vous mais le 21 septembre 2001, lorsque l’usine AZF a explosé, j’étais avec un ami qui se trouvait justement en train de discuter en ligne avec une des habitantes de la région. Bien sûr, à l’époque, nous n’avions pas l’ADSL ni même Twitter ou encore Facebook, nous nous contentions simplement de MSN. Mais le fait est que ce jour-là, j’ai appris l’explosion de cette usine avant même que les médias en parlent. Et je me souviens d’ailleurs avoir été particulièrement surpris par la vitesse à laquelle peuvent aller les informations sur le web.

Sauf que voilà, si les informations vont vite, il en va de même pour les rumeurs et les contre-vérités. Oui et la fameuse explosion de Lille d’hier soir en est un bon exemple puisque tout est allé beaucoup trop vite. C’est l’un des utilisateurs de Twitter qui a été le premier à partager la nouvelle sur le célèbre réseau de micro-blogging. Très vite, l’explosion de Lille a été reprise par des milliers d’autres utilisateurs et c’est là que tout a commencé à partir en vrille.

Pour certains, il s’agissait de l’explosion d’un immeuble. Pour d’autres, c’était carrément un avion qui venait tout simplement de s’écraser. Et certains, dotés d’un humour très particulier, ont évoqué la possibilité qu’il s’agisse du retour de Dany Boon ou encore des gaz de Martine Aubry.

Si l’épisode ne manquera sans doute pas d’en amuser certains, il n’est pas sans soulever quelques questions. Je me suis notamment mis à la place des proches des lillois qui ont certainement du s’inquiéter énormément. Quand on voit fleurir des groupes sur Facebook et des discussions sur Twitter avec des termes comme “explosion”, “crash aérien” ou “accident aéroport”, on doit très logiquement se faire énormément de souci.

Et là, je ne peux pas m’empêcher de penser à cette fameuse vidéo de Frédéric Mitterand bloguée la semaine dernière. D’un certain sens, il n’a pas complètement tort, le web a parfois tendance à partir en vrille et l’explosion de Lille le prouve tout particulièrement.