Explosion d’une supernova près de la terre il y a 2.5 millions d’années

Ce qui se passe dans l’espace peut impacter sur la situation de notre planète. Une supernova rejette une grande quantité d’éléments chimiques dans l’espace, tout en provoquant une onde de choc capable de traverser des années-lumière. C’est aussi le genre d’évènement qui participe à la formation de nouvelles étoiles.

À ce jour, aucune étoile en fin de vie n’a été observée au télescope dans la Voie lactée, mais on estime qu’un astre disparaît toutes les deux ou trois secondes dans l’univers « visible ». Si un tel phénomène se produisait dans une galaxie proche de la nôtre, on pourrait voir la lumière produite à l’œil nu.

crédits Pixabay

Des chercheurs ont pu retrouver des traces de telles circonstances, grâce à des outils modernes servant à analyser les sédiments recueillis au fond de la mer.

Des traces de métaux venus de l’espace

L’étoile qui aurait explosé près de la terre avait une dimension estimée entre 11 et 25 fois plus importante que celle de notre soleil.

Les scientifiques de la Technological University of Munich, menés par le docteur Gunther Korschinek, ont utilisé un spectromètre de masse pour analyser des prélèvements faits sur des fonds marins datant de 2.5 millions d’années. L’appareil est suffisamment performant pour détecter des atomes contenus dans les sédiments.

L’explosion de l’astre gigantesque a généré beaucoup d’énergie, ainsi qu’une grande quantité de lumière visible en plein jour et pendant plusieurs jours. Cet éclatement spectaculaire a également dispersé des particules dans l’espace qui l’entoure. Ainsi, les traces de la supernova sont arrivées sur terre, sous forme de poussière de métaux lourds.

Ce sont des isotopes de fer et de manganèse que l’on ne peut trouver que dans l’espace.

L’impact d’une supernova sur notre planète

L’augmentation du niveau de rayonnement cosmique due à la mort de cette grande étoile s’est étalée sur plusieurs milliers d’années.

Heureusement pour notre planète, le corps céleste était à une distance assez respectable, car aucun dommage considérable n’a été causé par l’explosion. Le docteur Thomas Faestermann, qui a aussi participé à l’étude, fait remarquer que les faits coïncident avec l’époque du Pléistocène, marquant le début d’une ère glaciaire.

Actuellement, les astronomes surveillent avec intérêt la géante rouge nommée Bételgeuse, car sa brillance aurait considérablement diminué depuis quelques mois. Comme on sait que son diamètre est 700 fois plus grand que notre soleil, sa transformation en supernova serait encore plus impressionnante que l’évènement survenu il y a 2.5 millions d’années. Même si elle est à environ 500 années-lumière de notre système solaire, les impacts peuvent être colossaux.

Mots-clés étoilesupernova