Express Pool, une nouvelle fonction pour payer moins cher son Uber

Uber veut faire du bien à votre portefeuille. La preuve, la start-up ne cesse de créer de nouveaux services pour aider ses clients à économiser leurs sous.

Après le lancement d’Uber Pool, un service de covoiturage urbain qui permet aux clients de partager leur Uber avec d’autres personnes allant dans la même direction, le service de VTC propose aujourd’hui un nouveau service baptisé Express-Pool.

Le principe est simple, Uber Express Pool demande aux passagers voulant effectuer un covoiturage de faire un petit trajet à pieds jusqu’à un point de départ défini par le chauffeur pour prendre leur VTC.

Ainsi, ce dernier n’aura pas à faire le trajet pour prendre les clients et cela réduira le prix d’un trajet. Les passagers devront également convenir d’un point d’arrivée commun qui leur conviendra à tous.

Un déploiement progressif

Grâce à ce nouveau système, le chauffeur n’aura pas à faire des tours et des détours pour raccompagner tous les passagers ayant fait un covoiturage. D’après Uber, Express Pool coutera moins cher aux clients. Il y aura une baisse d’environ 50% comparé à Uber Pool.

Avant le lancement de ce service, une phase de test a été effectuée à Boston et à San Francisco. Pour l’instant, Express Pool n’est disponible qu’à Los Angeles, San Diego et Denver. Il sera lancé à Miami, Philadelphie, Washington DC le 22 février 2018.

Des clients qui ont du mal à comprendre

Durant les tests qui ont été effectués à Boston et à San Francisco, les chauffeurs se sont plaints du nouveau service. D’après eux, les passagers ne comprennent pas que le principe d’Express Pool n’est plus de faire du porte-à-porte.

Les chauffeurs ont affirmé que certains clients insistaient pour être pris chez eux ou déposés à l’endroit exact où ils sont censés se rendre. Des clients ayant déjà testé le service ont aussi noté que l’application mettait du temps à déterminer le point de départ et le point d’arrivée.

« Il y a beaucoup plus d’efforts à fournir. La majorité des points de départ prévu par Uber se trouvent dans des endroits assez dangereux et nous ne pouvons pas forcément prendre et déposer les clients en toute sécurité. » explique Thad, un chauffeur de Boston qui travaille pour Uber depuis septembre 2017.

Malgré ces quelques inconvénients, Uber a annoncé que de nouvelles villes seront bientôt couvertes par le service.

Mots-clés uber