L’Extra 330 LE a battu deux nouveaux records de vitesse

L’Extra 330 LE, un avion électrique équipé d’un moteur développé par l’entreprise Siemens, vient d’établir deux nouveaux records de vitesse. En outre, l’appareil a réussi à tracter un planeur à plusieurs centaines de mètres d’altitude. La Fédération Aéronautique Internationale a attribué une homologation à ces exploits.

L’Extra 330 LE est un des avions de voltige monoplaces et biplaces de Walter Extra, le constructeur allemand. Il a pris son envol pour la première fois en juillet 2016. Lourd d’environ cinquante kilos, son moteur est capable de développer 260 kW. Le précédent record date de 2013 et Extra l’a battu d’une courte tête, avec 13,4 km/h de plus.

Pour l’instant, les constructeurs n’ont affiché aucune volonté de commercialiser l’engin. Néanmoins, Siemens est visiblement prêt à aller plus loin dans ce domaine.

Deux records du monde

Le premier record mondial battu par l’Extra 330 LE concerne la catégorie des avions électriques de moins de mille kilos. L’avion a réussi à atteindre une vitesse de 337,5 km/h au bout de trois kilomètres, le parcours étant une ligne droite.

Le deuxième record battu concerne la catégorie plus lourde, celle des avions électriques qui pèsent plus de mille kilos. Le prototype a été modifié pour entrer dans cette catégorie. L’avion a atteint une vitesse de 342,8 km/h.

La démonstration des capacités de l’engin électrique est allée encore plus loin. Ses constructeurs lui ont fait tracter un planeur. En soixante-sept secondes, Extra a pu tirer le LS8-néo jusqu’à six-cents mètres d’altitude.

Siemens s’allie avec Airbus

Siemens est visiblement déterminé à se focaliser sur le développement des composants de l’avion électrique. En installant son moteur dans l’avion, la firme affiche sa volonté de fiabiliser son produit.

Le groupe allemand travaille également de concert avec Airbus. Les deux constructeurs ont conçu un avion hybride baptisé HY4. Cet engin a fait son baptême de l’air il y a quelques mois et les deux entreprises espèrent pouvoir construire des avions capables de transporter une centaine de passagers avec une autonomie de 1 000 kilomètres d’ici quelques années.

Frank Anton, le directeur d’Aircraft pour Siemens a en effet prédit : « En 2030, nous pensons voir les premiers avions capables de transporter 100 passagers avec une autonomie d’environ 1.000 kilomètres. »

Crédits Image : Jean-Marie Urlacher.

Mots-clés aviationnopub