Extraire l’hydrogène du pétrole sans nuire à l’environnement ? Des chercheurs ont trouvé comment faire

Le réchauffement climatique est un problème qui affecte toute la planète. Parmi les principaux facteurs, nous avons l’extraction de l’hydrogène qui engendre une production de méthane assez conséquente. Or le méthane est un redoutable gaz à effet de serre.

Mais ce n’est pas tout, car l’extraction de l’hydrogène demande également beaucoup d’argent.

Crédits Pixabay

Au Canada, des chercheurs ont cependant réussi à trouver un moyen pour extraire l’hydrogène de son milieu naturel en usant d’une technique qui se veut à la fois plus écologique et économique.

Au vu de cette découverte, les spécialistes pourraient reconsidérer la technologie de l’hydrogène comme un élément contributif pour limiter le réchauffement climatique.

Une technique d’extraction écologique

C’est à Barcelone, lors de la conférence de Goldschmidt sur la géochimie, que les chercheurs ont fait part de leur nouvelle technique écologique pour extraire l’hydrogène du pétrole. Au lieu d’utiliser des méthodes conventionnelles, ils ont entrepris de retirer l’élément directement des sables bitumineux et des champs pétrolifères.

En procédant de la sorte, cela a permis de n’extraire que l’hydrogène, laissant ainsi enfouis les gaz tels que le méthane et le dioxyde de carbone.

Cette nouvelle méthode d’extraction est commercialisée par la société Proton Technologies. C’est avec ferté que le directeur général de la société, Stem Grant, a affirmé à l’AFP que « c’est la solution miracle pour une énergie propre et un climat propre. »

Une solution plus économique

Face au dilemme lié au développement durable et au besoin constant d’alimenter les différents secteurs de l’industrie, la production d’hydrogène est devenue un sujet épineux. La solution apportée par ces chercheurs canadiens se présente ainsi comme une véritable bénédiction.

Les chercheurs affirment en effet que cette nouvelle technique d’extraction permettrait de produire de l’hydrogène à un coût avoisinant les 0,10 à 0,50 dollar par kilo, soit un dollar moins cher que le coût actuel.

Toujours selon Stem Grant, cette nouvelle méthode permettrait même d’alimenter tous les pays sur une plus longue durée. « Cet hydrogène à faible coût des champs de pétrole sans émissions peut alimenter le monde entier en utilisant les infrastructures existantes pour la plupart », a-t-il affirmé. Il a également ajouté qu’avec cette technique d’extraction, le Canada pourrait profiter d’une production suffisante pour alimenter en électricité tout le pays durant les 330 prochaines années.

Face à une telle découverte, Brian Horsfield, un professeur au Centre allemand de recherche en géosciences de la GFZ, a déclaré à la l’AFP qu’il serait nécessaire d’effectuer des recherches plus approfondies quant aux opérations exigées par ce système à l’échelle industrielle.