Extraterrestres : à quoi ressembleront-ils ?

L’idée que l’on se fait des extraterrestres est souvent celle véhiculée par les films de science-fiction. Pour nous, qui dit aliens, dit petits hommes verts aux yeux globuleux. Et si les extraterrestres ne ressemblaient en rien à cela ? C’est la question soulevée par le chercheur Seth Shostak, directeur du programme de recherche d’intelligence extraterrestre (SETI).

Ce dernier a voué sa carrière à la recherche d’extraterrestres. Dans un article publié récemment sur le site The Guardian, Seth Shostak a émis une nouvelle hypothèse à leur sujet. Il a dressé un portrait de ces êtres venus d’ailleurs qui n’a rien à voir avec l’idée que nous nous en faisons.

Crédit Pixabay / Pawel86

Pour Seth Shostak, les extraterrestres seraient des êtres qui ressemblent à l’intelligence artificielle.

Des êtres dotés d’une intelligence supérieure

En dépit de ces déclarations, Seth Shostak estime qu’il y a peu de chance pour que nous rencontrions des aliens. Et ce, même s’il croit dur comme fer en leur existence.

« Je pense qu’il est extrêmement probable que des extraterrestres soient présents dans notre galaxie. Mais je ne pense pas qu’ils trainent dans notre espace aérien. Ni maintenant ni dans les temps historiques », a-t-il déclaré.

Cela ne l’empêche pas d’imaginer à quoi ils pourraient ressembler. D’après lui, ils n’auraient rien à voir avec nous.

« Il est peu probable que les extraterrestres qui se rendent sur notre planète soient des formes de vie à base de carbone. Leurs capacités cognitives ne seront probablement pas alimentées par la même masse spongieuse de cellules que nous appelons cerveau. Ils seront sûrement allés au-delà de l’intelligence biologique, et en fait, au-delà de la biologie elle-même. »

A lire aussi : Extraterrestres, des supercalculateurs pour trouver une civilisation alien ?

Une civilisation plus avancée

Seth Shostak a expliqué qu’en d’autres termes les extraterrestres « ne seraient pas en vie. » Dans son article, il n’écarte pas le fait qu’il puisse exister des civilisations plus avancées que nous dans l’Univers. Seth Shostak part du principe que notre système solaire est relativement jeune. Pour lui, il doit donc y avoir des systèmes plus âgés et plus civilisés.

En se basant sur les lois de la physique, il explique qu’il nous serait toutefois impossible de vérifier leur existence.

« C’est extrêmement difficile de traverser des années-lumière d’espace en moins d’une vie », a-t-il indiqué.

Comme le dit Seth Shostak, un tel voyage « n’attirera pas les passagers biologiques qui mourront bien avant d’atteindre leur destination. »

Mots-clés extraterrestres