Exynos M1 Mongoose : les premiers benchmarks viennent de tomber

Samsung travaille depuis plusieurs mois sur une nouvelle puce intégrant des coeurs développés par la marque et reposant sur une architecture de type ARMv8-1. Son nom ? L’Exynos M1 « Mangoose », bien entendu ! Oui et si le sujet vous intéresse, alors vous risquez de beaucoup apprécier les quelques lignes qui suivent. Ce n’est même rien de le dire car les premiers benchmarks du SoC viennent tout juste de tomber.

Tout le monde ne le sait pas forcément mais les puces de Samsung équipent de nombreux terminaux. Le géant sud-coréen devrait d’ailleurs produire les puces A9 qui seront intégrées à l’iPhone 6s et à l’iPhone 6s Plus, c’est pour dire !

Exynos M1

L’Exynos M1 fait de nouveau parler de lui.

Jusqu’à présent, il se basait sur une architecture spécifique fournie par ARM mais cela fait maintenant quelques mois qu’il travaille sur un nouveau processeur assez différent, un processeur entièrement dessiné par ses ingénieurs.

L’Exynos M1 serait un véritable monstre de puissance

L’Exynos M1 a commencé à faire parler de lui en avril dernier. C’est effectivement à cette époque que Sam Mobile a mis la main sur un document évoquant certaines de ses spécificités. Si ma mémoire ne me fait pas défaut, il évoquait même un gain de puissance de 40% par rapport à l’Exynos 7420.

Il aura fallu attendre la fin de l’été pour en apprendre un peu plus à son sujet. Mongoose vient effectivement de faire une apparition très remarquée dans une solution de benchmarking avec des résultats… proprement monstrueux. Quelle solution ? Geekbench !

D’après elle, le M1 serait composé de quatre coeurs cadencés à 2,5 GHz et il obtiendrait un score de 2 136 points en single core et de 7 497 points en multi core. A titre de comparaison, l’Exynos 7420 obtient actuellement des scores tournant autour de 1 486 ou de 4 970 points.

Amusant, mais le meilleur reste à venir car la puce s’en sortirait aussi avec tous les honneurs avec l’économiseur d’énergie. Là, son score atteindrait les 1 698 points en single core et les 5 263 points en multi core. Autrement dit, elle offrirait à peu près la même puissance de calcul qu’un 7420.

Pas mal, non ? Certes, et elle n’aurait pas non plus à rougir face à ses concurrentes avec le super économiseur d’énergie puisqu’elle obtiendrait un score de 1 486 points et de 4 970 points en single et en multi core.

Alors bien sûr, il ne faut pas perdre de vue que les solutions de benchmarking sont perfectibles et que cette puce est encore en développement, mais ça laisse augurer de bonnes choses pour l’avenir. Surtout que le Galaxy S7 devrait être un des premiers smartphones à profiter de ce SoC.

Via