EyeDetect ne serait pas mieux que la polygraphie classique !

Inventée par la société Converus de l’Utah, EyeDetect vient apporter un soulagement aux professionnels de la criminologie. Comme l’a souligné l’auteur de l’invention, il s’agit d’une véritable ratière pour détecter aisément la vérité. En effet, cette machine est censée corriger tous les préjudices causés à tort et à travers par les anciens polygraphes. Elle permettrait d’éviter que des innocents soient emprisonnés après un test polygraphique.

Une femme face à EyeDetect

Crédit :PR Newswire

Le polygraphe utilise la respiration, la pression artérielle et la transpiration pour juger si un sujet dit la vérité ou pas. Contrairement au polygraphe, la nouvelle machine observe la rapidité des mouvements oculaires et les dilatations de la pupille pour vérifier l’authenticité des affirmations d’une personne.

D’après ses concepteurs, EyeDetect se base sur la cognition alors que le polygraphe se réfère aux émotions humaines.

Plus fiable que la polygraphie classique ?

EyeDetect a été pensé par le professeur John Kircher. Il a confié que ses logiciels développés pendant une trentaine d’années ont servi à la concrétisation de cette technologie. En effet, son algorithme « eye tracker », par exemple, a la capacité de capturer 350 000 métriques de mouvements oculaires.

Depuis quelques années, EyeDetect affiche un réel succès. Les chiffres d’affaires de l’entreprise ont augmenté de 120 %. Plusieurs autorités policières l’utilisent déjà testé, l’estimant plus fiable que le polygraphe.

EyeDetect est un ensemble constitué d’un ordinateur portable, un casque, un eye tracker et une souris. Il est également équipé d’une intelligence artificielle qui s’occupe de la génération des questions et de l’analyse des réponses.

Plus d’un chercheur reste sceptique sur l’efficacité de l’EyeDetect

Toutefois, plusieurs scientifiques restent sceptiques en ce qui concerne la fiabilité de cette nouvelle technologie. Beaucoup ont démontré, par le biais d’approches scientifiques, les résultats débiles que celle-ci peut donner in fine.

Pour montrer la pertinence de sa création, la société a publié des résultats de ses simulations. Les résultats semblent effectivement satisfaisants et convaincants.

Néanmoins, ces démonstrations n’ont pas suffi pour persuader plus d’un chercheur, estimant d’ailleurs que cette technologie n’a pas réellement de fondement juridique.

Auparavant, d’anciens polygraphes se sont rendu compte de leurs échecs dans la détection de la vérité après avoir envoyé des innocents en cellule. Plusieurs scientifiques ont voulu régler le problème en vain. C’est d’ailleurs pourquoi Leonard Saxe, psychologue à l’Université Brandeis, déclarait que « les gens essaient de faire ces prédictions depuis longtemps ». Plus d’un chercheur pense en effet qu’EyeDetect n’est rien de plus qu’une nouvelle génération de polygraphe compacté dans un boitier plus high-tech.