La FAA va également mener une enquête sur le troisième vol du Starship de SpaceX

Pour la troisième fois, la FAA ou Federal Aviation Administration va mener une enquête sur une mission de la fusée géante Starship de SpaceX. Le 14 mars dernier, le nouveau véhicule de SpaceX a en effet effectué son troisième vol, et bien que de gros progrès aient été réalisés, les deux éléments de l’engin ont quand même fini par exploser avant d’atteindre leur objectif final.

Lors du troisième test de vol qui a décollé de la Starbase de SpaceX dans le Sud du Texas, l’entreprise voulait que le premier étage dénommé Super Heavy et l’étage supérieur Starship se posent dans l’océan. Les deux étages ont finalement été détruits lors de leur rentrée dans l’atmosphère. Pour la FAA, ces événements peuvent être qualifiés d’incidents, c’est la raison pour laquelle elle a annoncé le 15 mars qu’elle allait superviser une enquête menée par SpaceX.

Starship au cours du troisième vol
Crédits SpaceX via X

A lire aussi: Le Starship de SpaceX a enfin réussi à atteindre l’orbite terrestre

Les exigences de la FAA

Le premier vol du Starship a eu lieu en avril 2023. Le vol a juste duré 4 minutes puisque la fusée a été autodétruite à cause d’un problème technique. Le deuxième vol a ensuite été effectué en novembre 2023. Cette fois-là, des progrès ont été faits, et le vol a duré environ 8 minutes avant l’explosion des deux parties de la fusée.

Après ces deux vols, la FAA a mené des enquêtes. L’agence a identifié 63 mesures correctives après le premier vol, et 17 mesures après le deuxième. Concernant le troisième vol qui vient d’avoir lieu, on peut s’attendre à un nombre réduit de mesures grâce aux progrès réalisés.

Au cours du troisième vol, le Super Heavy a réussi son « boostback », c’est-à-dire l’allumage des moteurs qui lui a permis de changer de direction pour pouvoir se poser. Mais le booster n’a pas pu rallumer ses moteurs pour freiner sa descente. Il a ainsi explosé à 462 m au-dessus su Golfe du Mexique.

De son côté, l’étage supérieur Starship a atteint une vitesse orbitale et a pu passer par une phase de croisière. Son objectif était ensuite de se poser dans l’Océan Indien, mais un problème pendant la rentrée dans l’atmosphère à des vitesses hypersoniques a provoqué son explosion, environ 50 minutes après le décollage.

La suite pour SpaceX

Pour le moment, on ne connait pas encore la date du quatrième vol du Starship de SpaceX. Il faudra encore que la FAA termine son enquête et que l’entreprise applique toutes les recommandations. Une nouvelle licence de vol sera délivrée lorsque toutes les conditions auront été satisfaites.

De son côté, on peut dire que SpaceX est déjà prête à continuer ses tests. D’après Siva Bharadvaj, ingénieur au sein de la société, actuellement, ils ont 4 vaisseaux et 4 Super Heavy prêts à voler. D’autres suivront encore au fur et à mesure que l’usine se développe.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.