Face aux blocages effectués par Qualcomm, Apple décide de répondre

La guerre entre Apple et Qualcomm est lancée. La firme de Cupertino a été condamnée dans un procès pour violation de brevet intenté par le constructeur de puces, poussant le premier cité à retirer ses iPhone de la vente dans plusieurs pays. Une catastrophe pour le géant américain qui voit déjà ses smartphones bien moins écoulés que prévu. Sans oublier que la Chine semble vouloir favoriser les constructeurs locaux dans la production, comme Huawei, réduisant au passant celle d’Apple. Et aujourd’hui, c’est du côté de l’Allemagne que les iPhone 7 et iPhone ont été retirés de la vente.

Une décision qu’Apple tente de contrer via des mises à jour pour se conformer aux règles et à la demande judiciaire. En attendant, la firme de Cupertino a commenté cette décision chez CNBC et le moins que l’on puisse dire, c’est que le géant est remonté.

Ce dernier accuse Qualcomm de nuire aux utilisateurs et à l’innovation, rien que ça !

Apple vs Qualcomm, nouveau chapitre

Le torchon brûle entre Qualcomm et Apple, ce dernier se voyant dans l’obligation de retirer ses iPhone de la vente dans certains pays. Bien décidé à ne pas se laisser faire, le géant américain a répondu à cette affaire au micro de CNBC – et se montre très en colère !

La campagne de Qualcomm est dans le but désespérée de détourner l’attention des problèmes qui entourent nos sociétés. Leur stratégie, devant les tribunaux et quotidiennement, nuit à l’innovation et aux utilisateurs. Qualcomm souhaite faire payer les honoraires à un prix prohibitif sur la base d’un travail qu’ils n’effectuent pas et sont au cœur d’enquêtes de la part des gouvernements du monde entier pour leur comportement. Nous sommes extrêmement déçus par le verdict et comptons faire appel, les iPhone 7 et iPhone 8 ne seront plus disponibles dans tous les Apple Store d’Allemagne. Les iPhone XR, iPhone XS Max et iPhone XR le seront toujours.

Cette déclaration prouve qu’Apple est très agacé par Qualcomm. Du côté de la Chine et de l’Allemagne, le constructeur (qui est à l’origine des puces Snapdragon) est tout cas sorti vainqueur – mais la firme de Cupertino semble déterminé à faire appel de la décision.

Mots-clés applequalcomm