Face ID bientôt utilisé pour lire nos émotions ?

Et si les capteurs Face ID de nos iPhone X, XR et XS étaient capables de lire nos émotions ? Même si pour le moment cela ne peut pas encore se faire, la startup Observant œuvre actuellement pour que ce soit bientôt possible. Les membres de cette startup ont conçu une technologie proposant ce type de fonctions en utilisant les capteurs du Face ID pour lire en direct les émotions des utilisateurs.

Si aujourd’hui, les capteurs TrueDepth de l’iPhone X, XR et XS sont utilisés pour déverrouiller l’appareil et pour prendre des selfies en mode portrait, il sera bientôt possible de les utiliser pour analyser les expressions faciales des utilisateurs.

Apparemment, cette technologie permettra de comprendre comment réagissent les utilisateurs devant un produit ou des contenus issus d’une application.

Une technologie qui permettra de faciliter la navigation de l’utilisateur

D’après les développeurs de cette nouvelle technologie, les données recueillies grâce aux capteurs de Face ID aideront à optimiser le parcours de l’utilisateur dans une application, en fonction de ses réactions faciales.

Pour faire fonctionner cette technologie, Observant propose aux développeurs d’intégrer un SDK (Software Development Kit), un outil d’aide à la programmation qu’ils ont conçu, dans n’importe quelle application iOS. Des applications d’e-commerce et des groupes de consultations se servent déjà de ce type d’outil. Le SDK en question permettra de fournir un flux complet d’analyse en temps réel des émotions des utilisateurs.

Des données qui ne seront pas transmises sur des serveurs

Le fait que son appareil capture toutes ses expressions faciales peut paraitre un peu inquiétant, mais Observant tient à rassurer les plus sceptiques. D’après la startup, les données obtenues par le capteur ne seront pas envoyées sur des serveurs, mais uniquement analysées en local.

De plus, Observant a déclaré qu’elle essayait d’attirer de nouveaux clients à chaque fois et qu’elle travaillait avec eux pour faire en sorte que chaque utilisateur sache comment les données collectées sont utilisées.

Même si le lancement de cet outil n’est pas pour tout de suite, on estime qu’une telle fonction sera quand même assez utile. En plus d’optimiser le parcours de navigation des utilisateurs sur une application, elle pourra permettre d’offrir de meilleures recommandations et d’assurer la sécurité de l’utilisateur, par exemple s’il s’endort au volant.

Pour le moment, l’accès au SDK d’Observant se fait uniquement sur invitation.

Mots-clés apple