Facebook a censuré un reportage portant sur les abus faits aux mineurs détenus en Australie

Facebook a une politique de modération assez stricte et de nombreux artistes en ont fait les frais par le passé. Cette fois, la situation est cependant assez différente car l’entreprise a censuré un reportage tourné par la chaîne ABC, un reportage portant sur les abus faits aux mineurs détenus dans une prison australienne.

ABC produit depuis plusieurs années un magazine d’investigation du nom de Four Corners, un magazine réputé pour ses enquêtes extrêmement minutieuses.

Censure Facebook ABC

Facebook a censuré un reportage d’une chaîne australienne.

L’émission s’est intéressée dernièrement au centre de détention pour mineurs Don Dale, un centre situé à proximité de Darwin et donc de la capitale du Territoire du Nord.

ABC s’est procuré plusieurs vidéos tournées à l’intérieur de la prison

Grâce à ses sources, elle est parvenue à se procurer plusieurs vidéos filmées sur place par les caméras de sécurité et un gardien, des vidéos extrêmement choquantes.

Ces séquences montrent en effet les nombreux abus dont sont victimes les adolescents détenus dans cette prison. Les gardiens ont en effet la main leste et ils n’hésitent pas à faire appel à des méthodes extrêmement barbares pour les punir. Comme de les déshabiller totalement et de les enfermer pendant plusieurs heures dans une cellule, ou même les attacher à une chaise, la tête dans un sac.

ABC a diffusé cette émission la semaine dernière en Australie et elle a provoqué un tollé général. Malcolm Turnbull, le premier ministre australien, a même pris la parole sur les ondes pour exprimer son incompréhension et pour annoncer l’ouverture d’une enquête portant sur les conditions de détention des mineurs de Don Dale.

La chaîne est évidemment très présente sur les réseaux sociaux et elle a naturellement diffusé plusieurs extraits de l’émission sur sa chaîne Facebook, comme elle le fait pour la plupart de ses productions.

Les administrateurs de la chaine ont reçu un message quelques heures plus tard pour les informer de la suppression de ces fameuses séquences, des séquences jugées choquante car… comportant des scènes de nudité.

Facebook a supprimé ces vidéos parce qu’elles laissaient furtivement apparaître les fesses d’un prisonnier

D’après le message adressé par les modérateurs du géant des réseaux sociaux, plusieurs australiens auraient en effet signalé ces séquences afin de demander leur retrait. Comme à l’accoutumée, les modérateurs de la firme ont ouvert une enquête et ils ont fini par déterminer que ces demandes étaient parfaitement fondées.

Le plus fou dans l’histoire, c’est que ces vidéos n’ont pas été supprimées à cause des abus filmés, mais parce qu’on voit apparaître à un moment donné les fesses d’un de ces adolescents. ABC n’avait en effet pas coupé ces scènes.

La chaîne a immédiatement demandé un réexamen et Facebook a fini par restaurer une de ces vidéos, mais pas les autres.

Une des séquences supprimées vous attend à la fin de l’article. Elle se focalise sur un des détenus, un certain Dylan. Il a passé plusieurs années dans ce centre de détention et il a enduré de nombreux abus. Four Corners a évidemment supprimé les images les plus choquantes mais cette vidéo n’en reste pas moins bouleversante et il sera donc préférable d’avoir le coeur bien accroché avant de la visionner.

Je l’ai fait bien sûr, et j’avoue ne pas comprendre la position de Facebook. Cette vidéo dénonce des actes ignobles et c’est précisément pour cette raison qu’il ne fallait pas la censurer. Le meilleur moyen de combattre les exactions, c’est de les placer en pleine lumière afin que les responsables puissent être traduits en justice.

La décision de ces modérateurs est parfaitement inappropriée et elle prouve finalement que Facebook n’est pas réellement prêt à travailler avec les médias.

Mots-clés facebookweb