Facebook a dépensé 23 millions de dollars pour la sécurité de Mark Zuckerberg en 2020

Facebook ne semble pas lésiner quand il est question de protéger son précieux PDG. D’après un dépôt effectué auprès de la SEC et repéré par The Verge, l’entreprise aurait en effet dépensé en 2020 pas moins de 23 millions de dollars pour assurer la sécurité de Mark Zuckerberg.

Ce n’est pas un secret, mais Facebook se traine une mauvaise réputation depuis quelques années maintenant. L’image de la société a été sévèrement écornée au fil des scandales et des polémiques.

Crédits Pixabay

L’affaire Cambridge Analytica est d’ailleurs encore dans tous les esprits.

23 millions de dollars dépensés pour la sécurité de Mark Zuckerberg

C’est évidemment un problème pour Facebook et tous ses produits, mais ça l’est aussi pour son PDG, Mark Zuckerberg. Un PDG qui est pour beaucoup responsable de la situation actuelle et qui est souvent pris pour cible par les internautes, les associations et même certaines personnalités politiques de premier plan.

Or justement, l’examen annuel des programmes de sécurité de Facebook montre que l’entreprise a considérablement augmenté les coûts de protection visant Mark Zuckerberg et les membres de sa famille.

Sur l’ensemble de l’année 2020, l’entreprise a ainsi dépensé 23 millions de dollars pour s’assurer que ce dernier – et ses proches – ne courent aucun risque. Sur cette somme, 13,4 millions ont été attribués à la sécurité de base, contre 10 millions l’année d’avant. Les 10 millions restant ont été utilisés pour payer le personnel de la sécurité et faire face à des coûts annexes.

Deux explications pour cette hausse des coûts

Facebook explique également que si l’entreprise a dû renforcer ses mesures de sécurité, c’était principalement pour deux raisons.

La première n’est pas vraiment une surprise. Elle a trait à la situation sanitaire mondiale. La Covid-19 ne fait aucune distinction et il a donc fallu bloquer une enveloppe supplémentaire pour s’assurer que Mark Zuckerberg et ses proches ne soient pas exposés.

La seconde tombe également sous le sens. L’année 2020 a été particulière pour les Etats-Unis. Les Américains ont en effet élu leur nouveau président et cela ne s’est pas fait sans peine. Toujours selon le rapport déposé à la SEC, il paraissait donc indispensable de renforcer la sécurité du PDG de Facebook compte tenu du passif de l’entreprise.

Mots-clés facebook