Facebook a écouté des messages audio privés sur Messenger pour améliorer son IA

Nouveau jour, nouveau scandale pour Facebook à propos de la vie privée de ses utilisateurs. Il faut dire que depuis de nombreuses années, les dérives de l’un des GAFA sont pointées du doigt par les internautes, la presse et les politiques. Facebook utilise les données privées de ses utilisateurs pour en tirer des bénéfices dans une transparence plus que douteuse. Le plus gros scandale ayant éclaboussé le réseau social n’est autre que Cambridge Analytica, une firme qui a utilisé les informations des inscrits pour influencer certains scrutins importants – comme le Brexit. Et aujourd’hui, nouvelle affaire pour Facebook révélée par Bloomberg.

Le très sérieux site nous apprend que Facebook aurait utilisé des prestataires pour écouter les messages audio privés envoyés sur Messenger.

Crédits Pixabay

L’objectif ? Améliorer son intelligence artificielle.

Facebook faisait appel à des prestataires extérieurs

Un nouveau scandale en vue pour Facebook. Comme nous l’apprend Bloomberg, ce sont des prestataires extérieurs qui écoutaient les messages audio que les utilisateurs de Messenger s’envoyaient. Des échanges intimes destinés à améliorer l’intelligence artificielle du service qui se montre toujours peu transparent sur ses pratiques.

En réponse, Facebook nous apprend avoir suspendu ces écoutes venant d’humains il y a maintenant une semaine. Un moyen pour la société de Mark Zuckerberg, qui avait eu droit à un passage devant le Congrès américain suite à l’affaire Cambridge Analytica, de se protéger.

Car ce n’est pas la première fois que Facebook voit un scandale l’éclabousser. Le réseau social numéro un dans le monde entier utilise de façon peu limpide les données privées de ses utilisateurs. Le plus souvent, la justification trouvée est la gratuité des services proposés – comme Instagram et WhatsApp, en plus de Messenger.

Pour rappel, l’un des fondateurs de WhatsApp, racheté par Facebook, aura de nombreuses fois dénoncé la société après son départ. L’homme avait notamment invité les inscrits à quitter le service. Les politiques s’intéressent également au cas Facebook et lui auront infligé de fortes amendes. Apple et Google ne sont pas en reste et suscitent également la méfiance de la population. Des GAFA très puissants à l’influence importante dans le monde grâce à une grande base d’utilisateurs et des capitaux à plusieurs milliards de dollars !