Facebook a inventé sa propre unité de temps

Facebook est souvent là où on ne l’attend pas et il le prouve une nouvelle fois. Le géant des réseaux sociaux vient en effet d’annoncer la création de sa propre unité de temps, le Flick. Et non, ce n’est ni une blague ni un poisson d’avril en avance.

Facebook est parfaitement sérieux et cette nouvelle unité de temps n’a rien d’un canular ou d’une vaste plaisanterie. Elle existe réellement et elle est même documentée sur Github.

facebook-wifi

Selon la page, le Flick est donc “la plus petite unité de temps plus grande qu’une nanoseconde” et il équivaut ainsi à 1,41723356 nanosecondes.

Oubliez les secondes et nanosecondes, passez aux Flicks !

Là, vous allez sans doute me demander si nous avons réellement besoin d’une nouvelle unité de temps imaginée et portée par un groupe privé. Question légitime, cela va de soi.

Toutefois, les Flicks n’ont pas pour vocation à remplacer nos secondes, nos minutes ou même nos heures. Cette unité de temps s’adresse essentiellement aux programmeurs et elle a principalement pour but de leur faciliter la tâche lorsque ces derniers sont confrontés à différents taux de rafraîchissement.

Le taux de rafraîchissement, ou fréquence de rafraîchissement pour les puristes, n’a absolument rien à voir avec une bonne bière dégustée sous le soleil du printemps. Il désigne en effet le nombre d’images s’affichant sur un écran en une seconde et il est habituellement compris entre 50 et 144 Hz.

Une unité de temps pour simplifier la vie des programmeurs

Ce taux de rafraîchissement a une importance capitale dans tous les domaines et notamment pour les jeux vidéo ou encore la réalité virtuelle. Pour favoriser l’immersion, la fréquence doit être suffisamment élevée pour produire des mouvements fluides.

De leur côté, les programmeurs doivent bien entendu s’assurer de rendre leurs productions compatibles avec les différents taux de rafraîchissement en vigueur sur le marché. Pour se faire, ces derniers font habituellement appel à des outils spécialement dédiés à la chose, mais le calcul n’était pas toujours facile avec les unités de temps traditionnelles et il était souvent nécessaire d’arrondir les valeurs pour conserver des mouvements fluides, avec tous les risques que cela comporte.

Facebook a donc pris l’initiative de développer sa propre unité de temps afin de faciliter la vie aux développeurs. Le Flick est né de cette réflexion et ce dernier permettra aux programmeurs ou même aux réalisateurs de synchroniser leurs productions avec les différents écrans présents sur le marché.

Mots-clés facebookweb