Facebook a sans doute sauvé la vie de cette femme

Facebook a été mêlé à un nouveau fait divers sordide l’année dernière. Retranchée dans une pièce d’une maison située dans la ville de Sydney, une femme britannique agressée sexuellement par un homme de la région a en effet utilisé la plateforme pour lancer un appel à l’aide.

La scène s’est déroulée l’année dernière en mars. La victime, une femme âgée d’une vingtaine d’années en voyage sur les terres australiennes, a croisé la route d’un touriste mexicain du nom de Francisco Quibrera Villaescusa.

Meurtre Snapchat

L’homme vivait dans une maison située à Cleveland Street en compagnie d’une quinzaine d’autres touristes et il semblait plutôt sympathique.

L’affaire remonte à mars 2016

Le couple a rapidement sympathisé et Francisco Quibrera Villaescusa a alors proposé à la femme de lui prêter une chambre de sa location pour la nuit.

Elle a accepté et elle l’a donc suivi à son domicile. Très vite, la situation a commencé à prendre une tournure inattendue et l’homme est ainsi venu la retrouver dans sa chambre en plein milieu de la nuit dans l’optique d’avoir un rapport sexuel.

La touriste britannique lui a tout de suite demandé de quitter la chambre, mais cela n’a pas arrêté Villaescusa et ce dernier lui a alors répondu qu’elle n’avait pas le choix. Il l’a ensuite attrapé par les cheveux avant de la traîner dans sa chambre en direction du lit, un long couteau à la main.

En tentant de se dégager, la femme a été blessée à la main et l’agresseur a fini par lâcher prise. Elle a immédiatement filé dans une autre pièce de la maison en attrapant son téléphone au passage. Ne connaissant pas le numéro de la police australienne, elle a lancé un appel à l’aide sur Facebook en expliquant brièvement la situation.

La femme a ensuite hurlé pour attirer l’attention des autres occupants de la maison et un autre touriste du nom de Leon Bajard a très vite accouru pour lui proposer son aide. Elle l’a laissée entrer dans la chambre avant de bloquer une nouvelle fois la porte de la pièce.

Elle a lancé un appel sur Facebook

Villaescusa est alors revenu à la charge et il a commencé par chercher à les rassurer pour les pousser à sortir de la chambre. L’initiative n’a pas porté ses fruits et l’homme a alors commencé à donner de grands coups de couteau dans la porte. Une personne a fini par répondre à son appel sur Facebook et la victime lui a alors demandé de prévenir tout de suite les secours.

Fou de rage, Villaescusa est rapidement venu à bout de la porte de la pièce et une bagarre a éclaté entre l’agresseur et Leon Bajard. La femme s’est lancée à son tour dans la bataille afin de prêter main forte à son ami.

Son opposant lui a alors asséné trois coups de couteau au niveau du cou, de l’aisselle et de l’omoplate. Fort heureusement, elle a fini par prendre le dessus et par récupérer le couteau. Villaescusa a alors rendu les armes et il lui a demandé de mettre fin à ses jours.

La femme a tenté de prendre une nouvelle fois la fuite, mais l’homme s’est interposé et elle l’a poignardé à son tour au niveau de l’estomac. La police est intervenue ensuite sur place.

Villaescusa a été placé en détention provisoire dans l’attente de son procès.

Au tribunal, l’homme a réfuté les accusations d’agression sexuelle, d’attentat à la pudeur et de tentative de meurtre. Le verdict est tombé au début de la semaine et le touriste a ainsi été déclaré non coupable en raison d’une maladie mentale et envoyé dans un établissement sécurisé pour être soigné.

Mots-clés facebookweb