Facebook a un problème avec le micro-pénis de Donald Trump

Donald Trump n’a pas que des fans et cela n’a rien de surprenant compte tenu de ses propos envers les minorités et vers les femmes. Le politicien se montre souvent très insultant envers toutes les personnes différentes de lui et c’est précisément ce qui a poussé l’artiste Illma Gore à réaliser une caricature de l’homme, en l’équipant d’un micro-pénis. L’oeuvre a été malheureusement supprimée de Facebook.

Le pénis de Donald Trump fait beaucoup parler de lui en ce moment et notamment depuis le débat qui a opposé l’homme politique à Marco Rubio, le sénateur de la Floride.

Pénis Donald Trump

Le pénis de Donald Trump est au centre de toutes les attentions en ce moment.

Les échanges entre les deux politiciens ont été assez houleux et le sénateur n’a pas pu s’empêcher de faire une allusion assez déplacée portant sur… les doigts du républicain.

Le pénis de Donald Trump fait la une de tous les médias américains

Il a effectivement sous-entendu que si ses mains étaient petites, alors il en allait sans doute de même pour autre chose. Je pense que vous avez tous compris l’objet de cette subtile allusion.

Fidèle à son habitude, Donald Trump n’a pas pu s’empêcher d’évoquer la taille de son pénis un peu plus tard en indiquant qu’il n’avait aucun problème de ce côté-là. Forcément, l’affaire a fait beaucoup de bruit et les gars de College Humor ont même été jusqu’à publier une parodie dans laquelle des citoyens américains se succèdent pour demander à l’homme politique de baisser son pantalon.

Illma Gore a participé au débat à sa façon en dessinant une caricature le présentant entièrement nu, avec un micro-pénis.

L’artiste a ensuite partagé sa création sur Facebook, dans un groupe féministe, et l’oeuvre a rencontré un certain succès. Elle a effectivement beaucoup tourné dans les heures qui ont suivi et nous l’avons même vu passer sur Twitter et sur Instagram.

Il y a tout de même un point important, à signaler. Le dessin partagé sur Facebook comportait une barre noire située au niveau de l’entrejambe de Donald Trump.

Le dessin n’avait rien de choquant ou de sexuel pourtant

Illma pensait que ce serait suffisant pour qu’elle passe entre les mailles du filet mais cela n’a pas été le cas et le dessin a été supprimé dans la foulée.

Elle l’a alors partagé de nouveau et Facebook a décidé de suspendre son compte pendant trois jours après ça, pour lui donner une leçon. Le plus surprenant, dans l’histoire, c’est que le réseau social a été le seul à montrer les crocs.

Le dessin n’a pas été censuré ni sur Twitter, ni sur Instagram.

Ce n’est pas la première fois que Facebook a la main lourde, bien sûr. Les modérateurs de la firme ont tendance à supprimer tous les contenus un peu trop explicites mais on peut légitimement se demander ce qui posait problème ici.

La caricature n’a rien d’illégal et les parties génitales du sujet étaient en plus masquées. Quoi qu’il en soit, une version non censurée du dessin vous attend ici.

Mots-clés facebookweb