Facebook : après la Zone 51 et le Triangle des Bermudes, les internautes en ont désormais après le monstre du Loch Ness

Facebook fait beaucoup parler de lui depuis le début de l’été, et cette fois, ce n’est pas pour la manière dont l’entreprise fait usage de nos données privées. En réalité, si la plateforme de Mark Zuckerberg fait couler autant d’encre, c’est avant tout en raison du raid organisé contre la Zone 51.

Au début du mois, un internaute doté d’un solide sens de l’humour a effectivement eu l’idée de créer un événement sur Facebook afin d’appeler les internautes du monde entier à se regrouper pour mener un assaut sur la célèbre base militaire du Nevada.

Loch Ness

Crédits Pixabay

L’idée étant bien entendu de la fouiller de fond en comble pour déterminer, enfin, si elle abrite bien des technologies extraterrestres.

Après la Zone 51, un nouveau raid vise le Loch Ness

Ce qui n’était à la base qu’une simple plaisanterie est devenu en l’espace de quelques heures un véritable phénomène de société. Preuve en est, l’événement approche de plus en plus de la barre des deux millions de participants et l’US Air Force semble prendre la menace suffisamment au sérieux pour mettre en garde les internautes.

Reste que l’initiative a créé des émules et un autre internaute a ainsi eu l’idée de faire exactement la même chose avec… le Triangle des Bermudes. Avec en revanche un peu moins de succès.

Et désormais, c’est donc au tour de ce pauvre Nessie de se retrouver au centre de toutes les attentions. Un certain Bryan Richards a en effet créé un nouvel événement sur Facebook un peu plus tôt dans l’année, un événement visant tout simplement à organiser un raid général sur le Loch Ness pour déterminer, enfin, si le célèbre loch abrite bel et bien une ancienne créature.

28 000 participants et 50 000 personnes intéressées

Intitulé “Storm Loch Ness, Nessie can’t hide from us all”, l’événement est consultable à cette adresse et il semble lui aussi rencontrer un certain succès. Un peu plus de 24 000 personnes ont répondu présentes et près de 50 000 se disent intéressées par l’initiative.

Une initiative qui a bien entendu peu de chances de déboucher sur un véritable raid. Toutefois, dans le cas où l’initiative vous intéresserait, sachez que l’assaut est prévu pour le 21 septembre et donc au lendemain de l’opération menée par la Zone 51.

Pas de doute, la rentrée s’annonce particulièrement chargée.

Mots-clés facebook