Facebook a cherché à récupérer les informations des patients des hôpitaux

Facebook a demandé à de grands hôpitaux américains de partager des données sur leurs patients telles que des informations sur les ordonnances et des maladies. Apparemment, le réseau social voudrait ces données pour un projet de recherche visant à aider les établissements de soins de santé. La plateforme a prévu de faire correspondre les informations recueillies avec les données des médias sociaux.

Cela sera fait dans le but d’aider les agences médicales à trouver des patients qui pourraient avoir besoin d’un traitement supplémentaire a rapporté CNBC.

Le mois dernier, des représentants de la société ont donc négocié un accord de partage de données avec des organisations de santé telles que l’American College of Cardiology et la Stanford University School of Medicine en Californie.

Facebook a cependant déclaré que ce projet est actuellement en stand by car la marque veut se concentrer sur « d’autres travaux importants dont la protection des données personnelles. »

Un projet fort intéressant mis en retrait

C’est Freddy Abnousi, un cardiologue interventionnel, qui a dirigé le projet d’ordre médical de Facebook. Son profil LinkedIn indique qu’il dirige des « projets top-secrets » sur Facebook depuis 2016. Cependant, après le scandale du partage de données de Cambridge Analytica, le projet n’a jamais dépassé la phase de planification.

« Le mois dernier, nous avons décidé que nous devrions mettre ces discussions en pause afin de pouvoir nous concentrer sur d’autres travaux importants. » a déclaré un porte-parole de Facebook à CNBC. Ainsi, la marque veut faire savoir qu’elle se focalise sur des projets qui consistent à « mieux protéger les données des gens et être plus claire avec eux sur la façon dont ces données sont utilisées dans ses produits et services. »

Quel avenir pour ce projet ?

Concernant le projet en rapport aux hôpitaux, le porte-parole a ajouté : « Ce travail n’a pas progressé après la phase de planification et nous n’avons reçu, partagé ou analysé les données de personne. » Le projet est donc bel et bien suspendu sans aucune information de possibilité de suite, étant donné que Facebook a pour le moment d’autres chats à fouetter.

Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, doit témoigner devant le Congrès prochainement dans le cadre du scandale Cambridge Analytica. Il devrait apporter son témoignage concernant l’utilisation des données et les mesures de protection de l’organisation pour prévenir de futures violations.

Le projet aurait pu susciter de nouvelles inquiétudes quant à l’énorme quantité de données que Facebook aurait eu besoin de collecter.

Mots-clés facebookweb