Quand Facebook confond un homme avec sa mère

Régulièrement, un programme de Facebook va analyser les photos uploadées sur le réseau social, histoire de voir s’il connaît les personnes présentes sur le cliché et qui ne seraient pas encore taguées dessus. Si tel est le cas, le programme en question prévient les intéressés, en leur indiquant que leur tête est présente sur des photos de Facebook et qu’ils peuvent choisir d’être tagués s’ils le désirent. Mais les algorithmes de reconnaissance d’images ne sont pas parfaits, même si des compagnies tentent toujours d’améliorer les choses comme on a pu le voir récemment.

Ces imperfections, c’est un homme du nom de Fred Benenson qui a pu avoir la preuve de leur existence : il a reçu un mail de la part de Facebook lui indiquant qu’il était présent sur des photos non taguées. Manque de bol, ce n’est pas lui.

La reconnaissance faciale de Facebook est imparfaite

Pas lui, mais sa mère, quelques années auparavant : la génétique fait que nous recevons certains traits plus ou moins prononcés provenant de nos parents, et Fred Benenson ne fait pas exception à la règle.

Cette ressemblance, additionnée au fait que les photos concernées sont en noir et blanc et d’une qualité pas forcément idéale, a fait que Facebook s’est trompé et a confondu notre homme avec sa propre mère.

Une preuve de plus que la reconnaissance faciale n’est pas encore parfaite, bien qu’on ne puisse pas non plus dire que les conséquences de cette erreur soient désastreuses : au contraire, la mère de Fred Benenson est plutôt attendrie par la nouvelle, déclarant que “c’est la première fois qu’en 30 ans qu’on [lui] dit [qu’elle] ressemble à Fred, ça vient d’un algorithme“.

Via

Mots-clés facebook