Facebook contraint de désactiver la reconnaissance faciale en Europe

Cela fait maintenant quelques mois que Facebook intègre la reconnaissance faciale sur tous nos comptes. Une fonctionnalité qui a été activée par défaut – on avait d’ailleurs vu comment la désactiver – et qui consiste tout simplement à identifier les clichés partagés par les utilisateurs afin de faire apparaître le nom de nos amis, de nos collègues ou même des membres de notre famille. Sympa, non ? Pas vraiment et il semblerait que le Data Protection Commissioner basé en Irlande pense la même chose puisque ce dernier a décidé de contraindre Facebook à désactiver la reconnaissance faciale en Europe. Cette dernière sera donc désormais inactive et on ne peut pas vraiment s’en plaindre.

Et on comprend évidemment pourquoi. Vous ne le savez peut-être pas, mais cette fameuse fonctionnalité de reconnaissance faciale permettait d’identifier chaque personne utilisant le célèbre réseau social sur n’importe quelle photographie partagée sur la plateforme.

Facebook contraint de désactiver la reconnaissance faciale en Europe

N’importe quelle photographie, ce qui comprend aussi les clichés pris sur les plages nudistes de la Baule ou encore ceux immortalisant ces grandes soirées de beuverie auxquelles nous avons tous participé au moins une fois dans notre vie. Je me souviens d’ailleurs, avec quelques difficultés, d’une soirée particulièrement sympathique chez une amie qui fêtait son anniversaire et qui n’avait pas trouvé mieux que de se mettre à avoir des contractions. Yep et gérer un accouchement quand vous avez quelques grammes dans le sang, ce n’est pas particulièrement facile, sachez le. Remarquez, pour le coup, je n’avais pas géré grand chose.

Vous l’aurez donc compris, certaines photos ne doivent pas tomber entre de mauvaises mains. Parce que bon, si la bonne Tatie Paulette devait apprendre que vous passez vos week-end à montrer votre zizi aux passagers du RER D, quelque chose me dit qu’elle risquerait fort de mal le prendre et donc de vous déshériter dans la foulée. Même chose pour votre patron, qui n’apprécierait pas forcément de vous voir utiliser les locaux de l’entreprise pour vos soirées échangistes.

Les gens du Data Protection Commissioner pensent apparemment la même chose. Après avoir enquêté pendant plusieurs mois, ils viennent effectivement de rendre leur rapport (vous le trouverez à la fin de l’article) et leur verdict est plutôt clair : la reconnaissance faciale comporte bien des dangers, et il est donc hors de question de laisser Facebook poursuivre son petit bonhomme de chemin sur ce secteur. Très concrètement, donc, la fonctionnalité sera amenée à disparaître des comptes de toutes les personnes résidant sur le territoire européen, et ce avant le 15 octobre prochain. La date est donc arrêtée.

Mais il y a mieux, car le DPC va apparemment poursuivre ses investigations et s’intéresser prochainement aux paramètres de confidentialité de Facebook. Là encore, l’organisme ne laissera rien passer et le réseau social de Mark Zuckerberg devrait donc procéder à de nouvelles améliorations dans les semaines et dans les mois qui viennent.

Merci à Thibault pour l’info et pour son mail.

MAJ : Il semblerait en réalité que la DPC n’ait pas contraint Facebook à désactiver la fonction de reconnaissance faciale, ce serait effectivement la firme américaine qui aurait décidé de devancer la demande de la commission en désactivant son module de son propre chef. Merci à Christopher pour le complément.


Facebook Ireland Audit Review Report 21 Sept 2012

Mots-clés facebookweb