Facebook contraint de payer une amende de 5 milliards de dollars par la FTC

D’après un article publié dans le Wall Street Journal le 13 juillet dernier, la FTC ou Federal Trade Commission a finalement décidé du sort de Facebook par rapport à l’enquête impliquant le géant des médias. Il s’agit d’une enquête concernant le respect des données privées des utilisateurs.

Au total, l’entreprise devra payer 5 milliards de dollars qui représentent un mois de revenus pour le premier trimestre de cette année.

Crédits Pixabay

L’amende a été votée par la FTC la semaine du 8 juillet avec 3 votes positifs de la part des commissaires républicains, et 2 votes contre venant des démocrates. D’après l’article, le problème est maintenant entre les mains de la division civile du Département de la Justice.

Selon les informations, la résolution finale présentant la conclusion de l’affaire inclura d’autres restrictions du gouvernement qui concernent la façon dont la compagnie gère les données privées de ses usagers.

La raison de l’enquête

Pour en revenir aux raisons qui ont poussé la FTC à enquêter  sur Facebook, il s’agit du partage sans autorisation d’informations privées de plus de 87 millions d’utilisateurs à Cambridge Analytica. Cette dernière était un cabinet de conseil politique ayant travaillé pour la campagne présidentielle de Donald Trump.

L’enquête, qui a commencé en mars 2018, visait à déterminer si Facebook avait violé les termes de la résolution proposée par la FTC en 2011. Cette résolution interdit à la société de donner une fausse représentation de la confidentialité ou de la sécurité des informations des utilisateurs.

Une décision critiquée

Cette dernière résolution n’a pas fait l’unanimité auprès des sénateurs américains surtout au niveau des démocrates. Le sénateur Richard Blumenthal a déclaré que cette amende de 5 milliards de dollars est à peine une tape sur la main du géant des réseaux sociaux.

Le sénateur Ron Wyden de son côté a indiqué que même si les républicains ont promis de demander des comptes aux grandes entreprises technologiques, la FTC semble avoir raté l’occasion de le faire avec le cas de Facebook. Il pense aussi que le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, devrait être personnellement tenu responsable de cette violation de la vie privée.

Cette résolution de la FTC marque la fin de l’enquête sur le géant du web. Attendons de voir les réactions de toutes les parties impliquées de près ou de loin dans cette violation de la vie privée par Facebook.

Mots-clés facebook