Facebook renforce le système de contrôle parental de Messenger Kids

L’année dernière, Facebook avait fait part au public de sa décision d’étendre le système de chiffrement de bout en bout à l’ensemble de ses services de messagerie, dont Facebook Messenger et Instagram, WhatsApp étant déjà protégé de cette manière.

Cette décision a suscité des réactions négatives de la part de nombreuses entités, surtout celles qui œuvrent pour la protection des enfants. De leurs côtés, plusieurs gouvernements ont commencé à suivre de près les actions de Facebook suite à l’annonce.

Crédits Pixabay

D’autre part, bien que Facebook ait reconnu une faille au niveau de l’un de ses services en août dernier, notamment Messenger Kids, les critiques n’ont cessé de s’abattre sur la firme. L’application permettait en effet aux enfants de rejoindre des groupes de discussion dont les membres n’étaient pas toujours approuvés par les parents.

L’entreprise se devait ainsi de prendre certaines mesures afin de rassurer les millions de parents s’inquiétant pour la sécurité de leurs enfants.

Toujours dans ce cadre, le géant des médias sociaux a récemment annoncé qu’il allait ajouter de nouveaux outils et fonctionnalités de contrôle parental à son service de messagerie pour protéger les enfants de moins de 13 ans.

De quels outils s’agit-il ?

Selon les explications de l’entreprise, les nouvelles fonctionnalités permettront aux parents de suivre les activités de leurs enfants sur l’application de messagerie. Ils pourront ainsi accéder à l’historique des discussions de leurs enfants. Il y aurait également des options pour garder un œil sur les comptes bloqués et/ou débloqués sur l’application.

D’autre part, grâce à ces nouveaux outils, les parents auront la possibilité de consulter les photos et vidéos récemment reçues ou envoyées par le biais du compte de leurs enfants.

Si jamais ils s’aperçoivent que des images ou vidéos inappropriées se trouvent dans la boîte de réception, ils pourront les supprimer eux-mêmes.

Un « guichet unique » pour les abuseurs d’enfants ?

Malgré la nouvelle mesure de Facebook pour mieux protéger les enfants utilisant ses services, beaucoup s’inquiètent par rapport à son plan de chiffrement de bout en bout.

En décembre dernier, le NSPCC ou National Society for the Prevention of Cruelty to Children a annoncé que cette décision pourrait transformer la plateforme en un « guichet unique » pour les abuseurs d’enfants. Selon l’organisme, les statistiques montrent que les délits d’abus d’enfants sont nettement plus difficiles à détecter sur une plateforme chiffrée, étant donné que les délinquants peuvent utiliser les applications sans être inquiétés.

On ignore si Facebook va effectivement mettre son plan de chiffrement à exécution avec toutes les critiques auxquelles elle fait face. Si c’est le cas, on se demande si les nouveaux outils de contrôle parental seront suffisants pour assurer la sécurité des enfants.

Mots-clés facebook